16 articles

les bacs pros dans l'académie de toulouse 3/3

Par admin charles-de-gaullePublié le 19 févr. 2013 à 09:56 ♦ Mis à jour le 05 avr. 2016 à 10:02
Liste des bacs pro « source onisep  »
* Liste mise à jour au 08/10/2012
 
Prothèse dentaire
 
Technicien qualifié, le titulaire du bac pro Prothèse dentaire peut, sous la responsabilité de son supérieur, analyser, concevoir, élaborer, réparer, modifier et réaliser certains types de prothèses dentaires. Capable d'assumer la gestion administrative courante des stocks, des moyens techniques et financiers et des ressources humaines, il sait organiser la production et participe ainsi au développement de la compétitivité de l'entreprise qui l'emploie.
 
Réparation des carrosseries
 
Les titulaires de ce baccalauréat professionnel sont chargés, au sein de l'équipe de réparation : d'accueillir le client et de réceptionner le véhicule ; de répérer ou de remplacer les éléments détériorés ; de contrôler et de réparer les structures ; de préparer et de réaliser la mise en peinture des éléments de carrosserie ; de remettre en conformité le véhicule avant de finaliser l'intervention.
Ces techniciens contribuent par ailleurs à l'amélioration de la satisfaction de la clientèle en intégrant une démarche qualité dans toutes leurs activités.
Ils peuvent travailler dans tout type d'entreprise de réparation de carrosseries de véhicules automobiles (ateliers indépendants, ateliers rattachés au réseau d'un constructeur ou intégrés à une entreprise ou une collectivité, ateliers de réparation rapide).
 
Sécurité-prévention
 
Le titulaire de ce bac pro est préparé à l'exercice des différents métiers de la sécurité dans la fonction publique (police nationale, gendarmerie, police municipale, sécurité civile...) ou au sein d'entreprises privées.
Au cours de sa formation, le candidat reçoit un enseignement général et spécialisé sécurité et prévention, sécurité de l'entreprise, secours à la personne, protection des biens et de l'environnement et sécurité publique. Il bénéficie également d'une préparation aux premiers secours donnant lieu à certificats.
Il peut bénéficier de modalités adaptées pour les concours de gardien de la paix et de sapeur-pompier professionnel. Il peut également passer les épreuves de sélection de gendarme adjoint ou les concours de recrutement des agents de police municipale ainsi que de surveillant de l'administration pénitentiaire.
Depuis 2005, la profession est réglementée.
 
Services aux personnes et aux territoires
 
Le titulaire de ce bac pro peut exercer son activité dans les services de proximité et, plus généralement, dans tous les secteurs garantissant le maintien du lien social en milieu rural. Il peut ainsi travailler dans le tourisme, l'animation patrimoniale et culturelle, le secteur social, les services à la personne, la santé, l'administration, le commerce, la production agricole, l'industrie, les services aux particuliers...
Le technicien de service en milieu rural peut être employé par de nombreuses structures, telles que les collectivités locales, associations, offices de tourisme rural, syndicats intercommunaux, structures d'accueil de personnes âgées ou d'enfants, où il agit en tant qu'organisateur de prestations de services. Il peut travailler en interaction directe ou indirecte avec l'usager.
Ce bac pro remplacera le bac pro Services en milieu rural
 
Services de proximité et vie locale
 
Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes :
Activités de soutien et d'aide à l'intégration (A1)
Activités participant à la socialisation et au développement de la citoyenneté (A2)
Gestion des espaces ouverts au public (G1)
Gestion du patrimoine locatif (G2)
Le titulaire de ce baccalauréat est un acteur de proximité pouvant s'adresser à différents publics (enfants, adolescents, adultes, habitants d'un quartier, locataires, usagers d'un service public...) dont les besoins ne requièrent pas toujours l'intervention d'un travailleur social. Par ses activités, il contribue au maintien du lien social. Il se situe dans une logique de service et s'inscrit, avec d'autres professionnels, dans une démarche de mise en oeuvre ou d'accompagnement de projets. La formation offre quatre spécialités.
Activités de soutien et d'aide à l'intégration :le titulaire du bac pro dans cette spécialité reçoit des publics qui ont besoin d'aide, de services ou d'informations (enfants en difficulté scolaire, demandeurs d'emploi...). Il les accompagne dans leurs recherches, met à leur disposition les documents disponibles. Il peut les aider à monter un dossier de demande de logement, d'aides ou de prestations sociales.
Activités participant à la socialisation et au développement de la citoyenneté : le diplômé de cette spécialité organise des jeux, des ateliers, des rencontres ou des événements culturels au sein d'associations ou de structures publiques. Il monte des projets, trouve des partenariats.
Gestion des espaces ouverts au public :le diplômé accueille et oriente le public dans les lieux recevant un grand nombre de clients ou d'usagers (centres commerciaux, quartiers, squares, etc.). Il assure l'entretien des locaux et espaces, et veille à la sécurité des personnes.
Gestion du patrimoine locatif : le titulaire du bac pro dans cette spécialité instruit les dossiers de demande de logement. Après qu'un appartement a été attribué, il peut assurer la signature du contrat de location ainsi que le suivi du paiement des loyers (quittances, relances en cas d'impayés, information des familles en difficulté...). Il enregistre les demandes de travaux et assure le suivi des chantiers. Enfin, il est chargé de veiller à la propreté et à l'entretien des immeubles.
 
Systèmes électroniques numériques
 
Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes :
Audiovisuel multimédia
Audiovisuel professionnel
Électrodomestique
Électronique industrielle embarquée
Possibilité de convention avec la Marine nationale
Sécurité alarme
Télécommunications et réseaux
Le titulaire de ce bac pro peut travailler chez un artisan, dans une PME, chez un constructeur ou dans une entreprise industrielle, chez un commerçant ou dans la grande distribution, pour une société de service ou dans un service après-vente.
Il prépare, installe, met en service et assure la maintenance de systèmes électroniques ou numériques. Complétant les commerciaux au niveau du service client, il intervient sur les installations et les équipements des secteurs grand public, professionnel et industriel.
La formation offre six spécialités, correspondant à six grands secteurs de la filière électronique.
Audiovisuel multimédia : les systèmes de réception, de lecture et d'enregistrement numérique, des systèmes de restitution du son et de l'image et des systèmes centralisés de commande et de gestion munis de périphériques multimédia et autres.
Audiovisuel professionnel : les systèmes d'équipements scéniques (éclairage, sonorisation, prises de vues), les systèmes de restitution sonore et visuelle et les systèmes centralisés de commande et de gestion munis de périphériques multimédias et autres.
Electrodomestique :les systèmes posables, encastrables ou intégrables qui participent au confort de la maison (systèmes de traitement du linge, de la vaisselle, systèmes de cuisson, de production de froid, de traitement de l'air et autres).
Electronique industrielle embarquée : les systèmes d'accès voix-données-images (VDI), les systèmes communicants incluant les terminaux de troisième génération, ainsi que les systèmes de commande et de contrôle.
Sécurité alarme :systèmes destinés à garantir la sécurité des personnes et des biens, systèmes de détection d'intrusion, de vidéosurveillance, de contrôle d'accès, de sécurité incendie et autres.
Télécommunications et réseaux :  les systèmes de distribution et de raccordement, de commutation, de communication voix-données-images (VDI) et autres.
 
Technicien aérostructure
Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes :
Possibilité de convention avec la Marine nationale
Ce bachelier professionnel acquiert une technicité pour intervenir sur les éléments structurels d'un avion qu'ils soient en matériaux composites ou en métaux allégés.
Il apprend à réaliser les mesures, les contrôles, à tester une pièce structurelle pour en garantir la qualité, effectuer une inspection ou déterminer le bon positionnement de l'élément par rapport à l'ensemble. Il s'initie à l'interprétation des résultats, à effectuer un diagnostic. Il est formé à assembler, monter, démonter, les éléments. Il planifie et réalise les opérations de réparation d'un élément ou de la partie endommagée. Son intervention peut nécessiter la fabrication de pièce de réparation ou la reconstruction d'élément de structure. Il applique les traitements de surface (peinture, métallisation, étanchéité). Ses procédures d'intervention se conforment à la réglementation garante de la sécurité des vols. Il apprend à lire et écrire l'anglais technique simplifié.
Les apprentis peuvent être accueillis par Air France, Airbus, Aertec, Airliner, Eurocopter, c'est à dire soit par des constructeurs et sous-traitants soit par des entreprises et ateliers de maintenance. Les mêmes entreprises embauchent les diplômés.
 
Technicien conseil-vente de produits de jardin
 
Ce technicien-conseil travaille en jardinerie ou au rayon spécialisé d'une grande surface. Il contrôle l'exécution des tâches techniques et administratives liées à la vente. Sous les ordres d'un supérieur hiérarchique, il assure la vente ou l'encadrement technique et l'animation d'une équipe de vendeurs. Il prend en charge les produits horticoles et de jardinage, de leur arrivée au magasin jusqu'à leur vente (réception des produits, entretien des végétaux, mise en rayon, étiquetage). Après quelques années d'expérience, il peut devenir chef de rayon.
Technicien conseil-vente en alimentation, options produits alimentaires ; vins et spiritueux
 
Technicien conseil-vente en animalerie
 
Le titulaire de ce bac pro travaille dans une entreprise ou un établissement spécialisés dans la distribution d'animaux de compagnie, d'aliments, de produits et d'accessoires d'animalerie.
Placé sous les ordres d'un chef de secteur, d'un directeur ou d'un propriétaire de magasin, il exécute ou contrôle l'exécution des tâches techniques et administratives liées à la vente. Par ailleurs, sous la responsabilité d'un vétérinaire, il utilise ses connaissances des caractéristiques et de la santé des animaux. Il doit actualiser en permanence sa culture scientifique, technique et économique. Il doit également veiller au respect de la réglementation relative à la protection des animaux qu'il reçoit.
Après quelques années d'expérience, le technicien-conseil peut devenir chef de rayon ou représentant pour la vente d'animaux ou de produits associés (hors médicaments).
 
Technicien constructeur bois
 
Le titulaire de ce bac pro intervient en atelier et sur chantier pour fabriquer et mettre en oeuvre des ouvrages de structure, d'ossature et de charpente en bois ou en matériaux dérivés du bois.
Son activité consiste à :
préparer le processus de réalisation d'un ouvrage à partir du dossier architectural, des concepts et des normes de la construction bois et des contraintes de l'entreprise ;
réaliser les ouvrages selon les techniques et procédés courants de préfabrication et de mise en oeuvre de la charpente et de la construction bois ;
organiser, animer et gérer le suivi de la réalisation d'un chantier de construction bois dans le cadre d'une équipe de plusieurs ouvriers et compagnons professionnels.
Le technicien constructeur exerce son activité dans les entreprises artisanales ou industrielles qui fabriquent et installent des ouvrages de structure, d'ossature et de charpente en bois et dérivés, dans les domaines du bâtiment, de l'habitat et de l'environnement.
 
Technicien d’études du bâtiment, option A : études et économie ; option B : assistant en architecture
 
Cette formation est axée sur l'acquisition de connaissances techniques et économiques dans tous les domaines de la construction.
Le titulaire de l'option assistant en architecture intervient dans trois domaines sous contrôle de sa hiérarchie : les travaux d'architecture, les études techniques et/ou administratives ainsi que le suivi des travaux non complexes ne nécessitant pas d'engagements importants de la maîtrise d'ouvrages. Après avoir fait les relevés et la description d'ouvrages pour le projet d'études, il réalise les esquisses, les maquettes et les perspectives. Pour cela, il utilise les techniques et logiciels graphiques de CAO, DAO et traitement d'images. En études techniques et/ou administratives, il participe à la construction de dossiers, à la vérification de documents graphiques, à la quantification et à l'estimation partielle d'un projet.
Les assistants en architecture exercent principalement leur activité dans les entreprises d'architecture et de maîtrise d'oeuvre en construction, rénovation et réhabilitation d'ouvrages du bâtiment, mais ils peuvent également travailler pour les collectivités territoriales, les grands groupes publics ou privés, les entreprises du paysage ou les architectes d'intérieur.
 
Technicien d’usinage
 
En entreprise ou en atelier de mécanique, le titulaire de ce bac pro maîtrise la mise en oeuvre de l'usinage par enlèvement de matière.
Il sait analyser l'ensemble des données techniques et utiliser la chaîne des données numériques (conception assistée par ordinateur, fabrication assistée par ordinateur...). Lors du lancement et du suivi de la production, il prépare les outils et les outillages. Il conçoit un programme à partir d'une définition numérique et à l'aide de logiciels de fabrication assistée par ordinateur puis il effectue la simulation du programme. Il implante et transfère les données numériques.
Il règle et met en oeuvre le système. Il choisit les matériels de mesure et de contrôle. Il installe et règle les outils et les outillages. Il réalise les pièces dans le respect de la qualité, des délais et des coûts. Il assure la maintenance de premier niveau de l'ensemble du système de production.
Le technicien travaille en équipe et collabore avec les différents services de l'entreprise. Il possède des connaissances en gestion de production appliquées au contexte de l'atelier.
 
Technicien de fabrication bois et matériaux associés
 
Le titulaire de ce bac pro est technicien d'atelier en entreprise de menuiserie et d'ameublement pour la production, en petite ou moyenne série, d'ouvrages en bois et matériaux associés. Il maîtrise les techniques de fabrication de produits ou composants : meubles, mobilier d'agencement, menuiseries extérieures et intérieures, charpente industrielle et éléments en bois lamellé-collé.
Il prend en charge la fabrication et le conditionnement des pièces, ainsi que le suivi et le contrôle de la production. Il participe à la maintenance des équipements et à l'organisation du travail.
Dans le cadre de ses activités sur un poste ou un îlot de fabrication, il peut être amené à prendre des responsabilités au sein d'une équipe afin d'assurer le bon déroulement de la production et des opérations qui y sont liées (maintenance, contrôle, optimisation, sécurité).
 
Technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
 
Le titulaire de ce bac pro est un professionnel chargé de la maintenance préventive et corrective des installations énergétiques et climatiques de toutes tailles et de tous types.
Appelé à travailler dans des entreprises de différentes tailles, ce technicien peut exercer des missions de dépannage, de mise au point ou de mise en service.
En secteur diffus, il se voit confier un ensemble de clients, chez qui il effectue des visites techniques à des fréquences contractuellement prévues. Il organise ses visites dans le cadre défini par son responsable. Il dispose des moyens nécessaires à son autonomie : véhicule, outils de communication, d'intervention...
En poste fixe, il intervient sur une installation d'une taille ou d'une importance justifiant la présence d'un personnel d'entretien et de conduite en permanence : réseau de chaleur, grand bâtiment tertiaire, centrale de production d'énergie d'un site industriel... Il travaille alors en équipe, sous l'autorité d'un responsable de site.
 
Technicien de scierie
 
Les titulaires de ce bac pro exercent leur activité dans des scieries de toutes tailles, en particulier celles dont l'activité est complétée par la fabrication industrielle de produits divers tels que les palettes, emballages, parquets...
Leur activité consiste à :
participer à l'approvisionnement en matières premières ;
préparer le processus de réalisation du produit à partir du dossier de fabrication ou de la demande du client ;
mettre en oeuvre les techniques et procédés courants de fabrication ;
organiser, animer et gérer la production du produit dans le cadre d'une équipe de plusieurs ouvriers.
 
Technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre
 
Le titulaire de ce diplôme réalise, à partir de directives, sur des chantiers de construction neuve, de rénovation ou de réhabilitation, l'ensemble des travaux de gros oeuvre dans les secteurs suivants : construction de maisons individuelles, de bâtiments divers, d'ouvrages d'art, travaux de maçonnerie générale, fabrication d'éléments en béton pour la construction. Il peut travailler dans une entreprise artisanale ou une PME ou dans une grande entreprise.
Qu'il travaille seul ou en équipe, il est souvent autonome sur le chantier et responsable de la bonne exécution et du suivi des travaux qui lui sont confiés. Il peut également être amené à assurer des fonctions de représentation simple ou de tutorat.
Son activité requiert dès le départ une bonne connaissance des matériaux et de leur mise en oeuvre, des matériels, des règles techniques et de sécurité. Il doit pouvoir mettre en oeuvre des matériels de technologie avancée, effectuer les relevés des différentes parties d'ouvrage et prendre en compte les normes qualitatives et environnementales en vigueur.
En fonction de ses attentes, de son expérience et de ses aptitudes, il pourra progressivement encadrer des ouvriers de qualification moindre, voire évoluer vers la direction d'équipe, l'encadrement de chantier, la création ou la reprise d'une entreprise artisanale.
 
Technicien du froid et du conditionnement de l’air
 
Ce bac pro prépare essentiellement à l'entrée dans la vie active. Il permet de travailler dans le secteur industriel de la production de froid et de la chaîne du froid pour la conservation alimentaire.
En fonction de ses instructions de travail, le titulaire de ce diplôme planifie, prépare et effectue l'assemblage de toutes les pièces des systèmes frigorifiques avant leur mise en service. Il doit également pouvoir entretenir, inspecter, vérifier les systèmes installés, et les réparer en cas de défaillance technique. Il contrôle toujours son propre travail et consigne son activité dans le registre normalement associé à toute installation. Il doit respecter à tout moment les normes de protection de l'environnement, de qualité, de sécurité et d'efficacité énergétique.
Le technicien intervient généralement seul chez le client. Il effectue donc son travail en complète autonomie.
 
Technicien en chaudronnerie industrielle
 
Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes :
Possibilité de convention avec la Marine nationale
Le titulaire de ce diplôme est spécialiste de la fabrication d'ensembles chaudronnés, d'ensembles de tôlerie, de tuyauterie industrielle et d'ossatures en structures métalliques. Il intervient essentiellement en atelier, mais aussi sur chantier pour installer, entretenir ou réhabiliter.
Ce professionnel qualifié participe à la mise en oeuvre de produits très divers, tant par leur nature (métaux et alliages ferreux et non ferreux, matières plastiques, matériaux composites...) que par leur forme (plats, profilés, tubes...), leur dimension ou leur mode d'assemblage. Il conduit aussi bien des machines traditionnelles à commande manuelle que des machines à commande numérique ou des robots. Il connaît les techniques d'assemblage propres aux matériaux qu'il travaille (soudage, rivetage, boulonnage, collage...) et sait utiliser les machines adaptées (découpeuse au laser, au plasma, guillotine, presse-plieuse, rouleuse, robot de soudage...). Il maitrise également les logiciels de DAO pour analyser et exploiter les spécifications techniques d'une pièce et les logiciels de FAO.
A l'issue de sa formation, il peut trouver un emploi dans une entreprise artisanale ou industrielle. Entreprises qui ont de nombreux marchés : construction aéronautique et spatiale, construction ferroviaire, construction navale, industrie agroalimentaire, industrie chimique, bâtiment et travaux publics, industrie nucléaire et énergétique, industrie papetière, industrie du pétrole, industrie pharmaceutique...
Cette formation remplace le bac pro Réalisation d'ouvrages chaudronnés et de structures métalliques.
 
Technicien en expérimentation animale
 
Ce bac pro permet de travailler comme technicien animalier, essentiellement dans les laboratoires de recherche médicale ou scientifique et dans les cabinets vétérinaires. Le technicien élève et soigne les animaux de laboratoire, gère les élevages et effectue des manipulations et des interventions liées à la recherche et à l'expérimentation animale..
Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques
 
Technicien géomètre-topographe
 
Le titulaire de ce diplôme peut être recruté par un cabinet ou une entreprise de géomètre expert foncier, une société de topographie ou une entreprise du secteur de la construction. Il est amené à participer à l'ensemble des activités du géomètre, dans cinq domaines :
la topographie (établissement des plans descriptifs du terrain) ;
le foncier (fixation des limites des biens fonciers) ;
les techniques immobilières (établissement des différents documents permettant la mise en copropriété des immeubles) ;
l'urbanisme, le paysage et l'aménagement (missions d'ingénierie et de maîtrise d'oeuvre des projets menés par les collectivités territoriales et les aménageurs privés) ;
les autres interventions (mise en place de systèmes d'information géographique par exemple).
Il peut travailler aussi bien en extérieur, sur le terrain, à l'aide d'un matériel de haute technicité, qu'en intérieur, avec des logiciels professionnels dédiés au calcul et au dessin assisté par ordinateur.
 
Technicien menuisier-agenceur
 
Le titulaire de ce bac pro intervient en atelier et sur chantier pour fabriquer et mettre en oeuvre différents ouvrages de menuiserie extérieure et intérieure ainsi que des aménagements de pièces, bureaux, cuisines, salles de bains, magasins, salles d'exposition, lieux de réunion...
Son activité consiste à :
préparer le processus de réalisation d'un ouvrage à partir du dossier architectural, des concepts et normes de la menuiserie et de l'agencement et des contraintes de l'entreprise ;
réaliser les ouvrages selon les techniques et procédés courants de fabrication et de mise en oeuvre de la menuiserie et de l'agencement ;
organiser, animer et gérer le suivi de la réalisation du chantier dans le cadre d'une équipe de plusieurs ouvriers et compagnons professionnels.
Les diplômés s'insèrent dans les PME qui fabriquent et installent des menuiseries pour l'habitat individuel et collectif.
 
Technicien modeleur
 
Le titulaire de ce bac pro maîtrise l'ensemble des moyens nécessaires à la définition, à la réalisation, à la mise au point et au contrôle des outillages de modelage. Ses activités comprennent :
l'analyse de documents techniques précisant les caractéristiques fonctionnelles de l'outillage à réaliser ;
la définition des éléments constituant ses différentes parties ;
l'élaboration d'une méthode de fabrication incluant le choix des matériaux, des moyens de production et des étapes de fabrication et tenant compte des spécifications du cahier des charges et des équipements disponibles dans l'atelier.
Le technicien réalise les éléments et procède à leur assemblage, assure la finition, contrôle l'outillage et le met au point, renseigne les documents relatifs au contrôle qualité et à la gestion de la production. Sa culture générale et technique lui permet :
d'utiliser de nouvelles techniques de définition, de réalisation, de contrôle et de mise au point des outillages (conception assistée par ordinateur, conception et fabrication assistées par ordinateur, machines à commande numérique, logiciels spécialisés, etc.) ;
de situer son activité dans le cadre global de l'entreprise en fonction des techniques et des modes d'organisation adoptés ;
de travailler en équipe, de participer à des groupes de projet, d'exercer une fonction de conseil et de rédiger des comptes rendus pertinents.

 

Technicien outilleur
 
Le titulaire de ce bac pro réalise des outillages qui donnent forme aux métaux, plastiques, caoutchoucs pour produire en grande quantité des objets très divers (bouteilles plastiques, carrosseries de voitures, couverts de table, façades de téléphones mobiles, etc.). Ces outillages, qui peuvent être très élaborés, concernent des procédés variés : découpage, emboutissage et moulage des matériaux métalliques, injection des matières plastiques, forgeage, matriçage, estampage.
Le technicien outilleur effectue les opérations d'usinage et d'assemblage. Il possède une culture générale, scientifique et technologique qui lui permet d'intégrer de nouvelles techniques de définition et de fabrication des produits (conception et fabrication assistées par ordinateur, par exemple). Sur son lieu de travail, il est amené à :
analyser des données relatives à l'outillage ;
participer à l'optimisation des procédés de réalisation des outillages et des processus associés ;
mettre en oeuvre les machines à l'aide de logiciels spécialisés : commandes numériques d'usinage, électroérosion, etc. ;
contrôler et mettre au point les outillages ;
coordonner les travaux d'une petite équipe afin de respecter le plan prévisionnel de fabrication.
En outre, il a appris à situer son activité dans le contexte global de l'entreprise en fonction des techniques et des modes d'organisation adoptés. Enfin, il est capable d'exercer une fonction de conseil et de rédiger des comptes rendus pertinents.
 
Traitements de surfaces
 
Ce bac pro forme des opérateurs polyvalents, spécialistes des procédés d'amélioration de la surface des matériaux (métaux ou plastiques) : revêtements anticorrosion, peintures industrielles, traitements chimiques destinés à réduire l'usure des pièces...
L'opérateur peut travailler dans une PME spécialisée ou dans l'atelier intégré d'une entreprise appartenant à l'un des secteurs suivants : automobile, aéronautique, construction mécanique, construction électrique et électronique, électroménager, lunetterie, bijouterie, prothèses et matériel médical...
Ses activités sont variées. Il prépare la mise en oeuvre, conduit et surveille le démarrage et l'arrêt des installations, suit le déroulement des opérations. Il assure la maintenance, seul ou avec l'assistance d'une équipe d'intervention. Il contrôle la qualité des produits et participe à l'amélioration de la production. Il maîtrise les risques en garantissant la sécurité des personnes et des matériels et en veillant à la protection de l'environnement.
 
Transport
 
Le titulaire de ce bac pro participe à l'organisation, à la mise en oeuvre et au suivi des opérations du transport de marchandises, en tenant compte de la complémentarité des modes de transport (terrestre, aérien, maritime). Il assure les prestations qui y sont associées : étude de marché, organisation du transit, du dédouanement et du stockage. Il prépare les dossiers de transport et de douane, vérifie les documents comptables et de synthèse. Il analyse les coûts, leurs conséquences sur les marges et sur les décisions à prendre. Il peut participer à la prospection commerciale, suivre le règlement des factures, participer à la réalisation d'activités logistiques liées aux flux de marchandises, prévenir les litiges et participer à leur règlement.
Le jeune diplômé peut travailler dans une entreprise de transport de marchandises, de location de véhicules industriels, d'organisation de transports terrestres, aériens, maritimes et multimodaux, ou dans une entreprises de commission en douane. Il peut également exercer son activité dans la fonction transport des entreprises industrielles et commerciales.
Cette formation remplace le bac professionnel Exploitation des transports.
 
Travaux publics
 
Le titulaire de ce diplôme est technicien sur un chantier. Il travaille au service de la production dans une entreprise de travaux publics : construction de routes, terrassements, canalisations, construction d'ouvrages d'art (ponts, barrages, tunnels).
Ses compétences s'étendent de l'organisation à l'encadrement et à la gestion. Il collabore au bon déroulement du chantier jusqu'à sa remise au client : préparation technique, définition des tâches, de leur temps de réalisation, de leur ordre d'exécution. Il contrôle l'approvisionnement et le bon emploi des matériaux et des matériels. Tout au long du chantier, il veille à respecter le calendrier d'exécution et les règles de sécurité.
 
Vente (prospection, négociation, suivi de clientèle)
 
Le titulaire de ce diplôme travaille généralement comme attaché commercial salarié d'une entreprise, avec le statut de VRP. Après quelques années d'expérience, il peut évoluer vers des postes de responsable d'équipe de vente. Il peut aussi devenir représentant multicarte ou agent commercial. Il travaille alors pour plusieurs entreprises, et il est rémunéré à la commission.
Les produits ou services dont il a la charge ne nécessitent pas de connaissances techniques très approfondies. Pour réaliser ses objectifs, il prospecte les clients potentiels par courrier, téléphone ou contact direct. Il alimente son fichier informatisé en y ajoutant des informations concernant les prospects et les clients.
Lors du démarchage, il incite ses interlocuteurs à acheter en utilisant un argumentaire fondé sur la documentation dont il dispose. Il peut être amené à effectuer une démonstration et à négocier les conditions de la vente (prix, délais, quantités, conditions de paiement). Il prend ensuite la commande. Son rôle consiste également à fidéliser sa clientèle en lui rendant visite ou en la contactant régulièrement.

 

 << page 1              < page 2

les bacs pros dans l'académie de toulouse 2/3

Par admin charles-de-gaullePublié le 19 févr. 2013 à 09:50 ♦ Mis à jour le 05 avr. 2016 à 10:02

 

Liste des bacs pro « source onisep  »
* Liste mise à jour au 08/10/2012

 

Interventions sur le patrimoine bâti
 
Le titulaire du diplôme travaille principalement au sein d'entreprises du domaine de la réhabilitation, de la restauration, de l'entretien et de la conservation du patrimoine bâti. C'est un ouvrier hautement qualifié, initié à l'histoire de l'architecture, aux techniques traditionnelles, anciennes et particulières d'intervention sur un bâti existant éventuellement occupé, ainsi qu'aux démarches d'essai, évaluation, rectification que nécessite une approche respectueuse du patrimoine.
Il participe généralement à la préparation des interventions : sous le contrôle du chef d'entreprise, il apprécie l'architecture de l'édifice, analyse l'état des structures sur lesquelles il intervient, recherche l'origine des désordres et les moyens à mettre en oeuvre pour y remédier, en tenant compte des caractéristiques de l'édifice et du coût de l'opération. Sur le chantier, il prend en charge, de façon autonome, les activités de mise en oeuvre qui relèvent de son domaine de spécialité (maçonnerie, charpente ou couverture). Il doit pouvoir intervenir de façon ponctuelle sur les deux autres domaines.
 
Laboratoire contrôle qualité
 
Après un bac pro LCQ, son titulaire travaille principalement en laboratoire d'analyses ou de recherche, dans l'industrie alimentaire, chimique ou pharmaceutique et de plus en plus souvent dans les secteurs de la bioagriculture ou de l'environnement.
Le degré de spécialisation de ses interventions est lié à la taille de l'entreprise qui l'emploie : il organise ses séquences de travail, assure l'entretien de son matériel, gère les consommables et contribue à la veille sur les méthodes et matériels qu'il utilise. Il peut faire des prélèvements sur site industriel et en conditionner les échantillons, rédiger des comptes rendus de travaux ou d'incidents. Il travaille en équipe et peut avoir à la manager.
Cette formation remplace le BTA option transformation.
 
Logistique
 
Le titulaire du bac pro logistique participe à l'organisation et à la gestion de la chaîne logistique : il est amené à réceptionner et expédier des marchandises, les mettre en stock et en assurer la gestion informatisée. Il utilise des engins de manutention, prépare les commandes et contribue au déstockage. Il exerce principalement dans les entreprises prestataires de services de manutention, de magasinage, d'entreposage et de distribution de marchandises.
Après quelques années d'expérience en tant que préparateur de commandes, opérateur, agent logisticien, magasinier, cariste ou réceptionnaire, il peut évoluer vers un poste de chef d'équipe, chef de quai, responsable magasinier, approvisionneur, responsable d'une petite unité logistique ou responsable de dépôt (petite unité) ou de gestionnaire de stocks.
diplôme rénové
 
Maintenance de véhicules automobiles, options voitures particulières ; véhicules industriels ; motocycles
Le titulaire de ce bac pro est un technicien d'atelier. Il peut travailler dans le réseau après-vente d'un constructeur, dans l'atelier de maintenance d'une entreprise de transport ou d'une administration, dans un garage indépendant ou pour une flotte de véhicules.
Le titulaire de l'option véhicules industriels participe au diagnostic en utilisant des instruments de mesure et de contrôle informatisés ; élabore une méthode de réparation ou d'entretien en tenant compte des coûts induits ; effectue les réparations ou donne au personnel d'exécution les indications nécessaires pour le faire ; organise et gère un atelier de manière à en optimiser le fonctionnement ; accueille et conseille la clientèle.
Le titulaire de ce bac pro est un technicien d'atelier. Il peut travailler dans le réseau après-vente d'un constructeur, dans l'atelier de maintenance d'une entreprise de transport ou d'une administration, dans un garage indépendant ou pour une flotte de véhicules.
Le titulaire de l'option voitures particulières participe au diagnostic en utilisant des instruments de mesure et de contrôle informatisés ; élabore une méthode de réparation ou d'entretien en tenant compte des coûts induits ; effectue les réparations ou donne au personnel d'exécution les indications nécessaires pour le faire ; organise et gère un atelier de manière à en optimiser le fonctionnement ; accueille et conseille la clientèle.
Le titulaire de ce bac pro est un technicien d'atelier. Il peut travailler dans le réseau après-vente d'un constructeur, dans l'atelier de maintenance d'une entreprise de transport ou d'une administration, dans un garage indépendant ou pour une flotte de véhicules.
Le titulaire de l'option motocycles participe au diagnostic en utilisant des instruments de mesure et de contrôle informatisés ; élabore une méthode de réparation ou d'entretien en tenant compte des coûts induits ; effectue les réparations ; accueille et conseille la clientèle.
 
Maintenance des équipements industriels
 
Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes :
Possibilité de convention avec la Marine nationale
Possibilité de convention avec l'armée de terre
Le titulaire du bac pro MEI assure la maintenance corrective et préventive d'installations à caractère industriel. Il participe aussi bien à l'amélioration et à la modification de matériels existants qu'à la mise en oeuvre de nouveaux équipements. Il intervient sur les parties opératives et sur les parties commandes des installations. Il doit impérativement respecter les règles de santé et de sécurité, les normes de qualité et celles de protection de l'environnement.
Ce technicien répare ou dépanne les biens après avoir analysé leur fonctionnement. Son activité varie selon l'entreprise qui l'emploie, la nature et la complexité des équipements dont il a la charge. Il utilise les technologies d'aide au diagnostic et d'intervention. Il réalise les opérations de surveillance et/ou des opérations planifiées, signale les anomalies. Il communique avec le ou les utilisateurs des biens sur lesquels il travaille et avec les membres de son service.
Le diplômé peut être recruté par des entreprises appartenant à des secteurs économiques très variés. Rattaché au service maintenance, il peut intervenir seul ou en équipe. Il peut aussi encadrer tout ou partie d'une unité de maintenance.
 
Maintenance des matériels, option A : agricoles ; option B : travaux publics et manutention ; option C : parcs et jardins
 
Sous le contrôle du chef d'atelier, le titulaire de ce bac pro organise les interventions sur les machines. Il peut s'agir d'entretien, de réparation ou d'adaptation. Il établit le diagnostic, estime le coût de l'intervention, prévoit les moyens matériels nécessaires, désigne le personnel d'exécution. Il planifie les opérations, du démontage aux essais de remise en service. Il contrôle le travail et fait respecter les règles de sécurité. En cas de besoin, il est capable d'effectuer lui-même les réparations.
Ses activités ne sont pas seulement techniques : il participe à la gestion des stocks et à la commande de pièces, et collabore avec les services administratifs (facturation, commandes, devis). Par ailleurs, il exerce un rôle de conseil auprès des utilisateurs en matière d'achat, de conditions d'emploi du matériel ou de modifications d'équipements. Apte à argumenter sur les avantages d'un produit ou d'un service, il participe également aux opérations commerciales.
Ce mécanicien doit suivre des matériels de plus en plus complexes en raison de l'évolution très rapide des technologies informatiques et électroniques. Il peut travailler chez un constructeur, un distributeur, un concessionnaire, un artisan rural, dans une entreprises de vente, de maintenance ou de location de matériels, ou dans une entreprise ou une collectivité utilisatrice de matériels.
Sous le contrôle du chef d'atelier, le titulaire de ce bac pro organise les interventions sur les machines. Il peut s'agir d'entretien, de réparation ou d'adaptation. Il établit le diagnostic, estime le coût de l'intervention, prévoit les moyens matériels nécessaires, désigne le personnel d'exécution. Il planifie les opérations, du démontage aux essais de remise en service. Il contrôle le travail et fait respecter les règles de sécurité. En cas de besoin, il est capable d'effectuer lui-même les réparations.
Ses activités ne sont pas seulement techniques : il participe à la gestion des stocks et à la commande de pièces, et collabore avec les services administratifs (facturation, commandes, devis). Par ailleurs, il exerce un rôle de conseil auprès des utilisateurs en matière d'achat, de conditions d'emploi du matériel ou de modifications d'équipements. Apte à argumenter sur les avantages d'un produit ou d'un service, il participe également aux opérations commerciales.
Ce mécanicien doit suivre des matériels de plus en plus complexes en raison de l'évolution très rapide des technologies informatiques et électroniques. Il peut travailler chez un constructeur, un distributeur, un concessionnaire, un artisan rural, dans une entreprises de vente, de maintenance ou de location de matériels, ou dans une entreprise ou une collectivité utilisatrice de matériels.
Sous le contrôle du chef d'atelier, le titulaire de ce bac pro organise les interventions sur les machines. Il peut s'agir d'entretien, de réparation ou d'adaptation. Il établit le diagnostic, estime le coût de l'intervention, prévoit les moyens matériels nécessaires, désigne le personnel d'exécution. Il planifie les opérations, du démontage aux essais de remise en service. Il contrôle le travail et fait respecter les règles de sécurité. En cas de besoin, il est capable d'effectuer lui-même les réparations.
Ses activités ne sont pas seulement techniques : il participe à la gestion des stocks et à la commande de pièces, et collabore avec les services administratifs (facturation, commandes, devis). Par ailleurs, il exerce un rôle de conseil auprès des utilisateurs en matière d'achat, de conditions d'emploi du matériel ou de modifications d'équipements. Apte à argumenter sur les avantages d'un produit ou d'un service, il participe également aux opérations commerciales.
Ce mécanicien doit suivre des matériels de plus en plus complexes en raison de l'évolution très rapide des technologies informatiques et électroniques. Il peut travailler chez un constructeur, un distributeur, un concessionnaire, un artisan rural, dans une entreprises de vente, de maintenance ou de location de matériels, ou dans une entreprise ou une collectivité utilisatrice de matériels.
 
Maintenance nautique
 
Le titulaire de ce bac pro assure l'entretien et la réparation d'embarcations de plaisance pour la navigation en mer et sur les eaux intérieures.
Les débouchés se situent dans les entreprises de nautisme (distribution, négoce, service après-vente, préparation et réparation), dans les entreprises de vente, d'installation et de réparation de moteurs, chez les constructeurs et les importateurs.
 
Métiers de la mode – vêtements
 
L'agent technique d'atelier ou de bureau d'études des industries de l'habillement est en charge de la réalisation des prototypes. Il intervient tout au long de la chaîne de fabrication du vêtement : définition, industrialisation, réalisation, assemblage et contrôle des éléments constituant le vêtement. En phase de conception, il travaille en collaboration avec le modéliste, chargé de réaliser le vêtement. Il l'aide dans la préparation des patronnages et la réalisation du prototype. En phase d'industrialisation, il élabore les différentes tailles du vêtement à partir d'un logiciel de PAO et procède à la coupe. Il participe, par ailleurs, à l'amélioration des processus de production. En fin de production, il contrôle la qualité du produit fini. Il intervient dans le cadre de fabrications en petites séries et dans le suivi des productions en grandes séries.
Le titulaire du bac pro Métiers de la mode peut évoluer vers des fonctions de technicien supérieur modéliste ou de technicien supérieur des méthodes d'industrialisation, après expérience ou/et une formation complémentaire.
Ce bac pro remplace les bacs pro Artisanat et métiers d'art option vêtement et accessoires de mode et Métiers de la mode et industries connexes, productique. La première session aura lieu en 2011 (1re rentrée 2009).
 
Métiers du cuir, options chaussures ; maroquinerie
 
Le titulaire de ce bac pro occupe principalement des emplois de prototypistes au sein des bureaux d'études ou des postes de monteur. Il assure la réalisation des prototypes des produits et des petites séries dans des entreprises de maroquinerie ou de chaussures. Il travaille aussi bien dans le secteur du moyen de gamme que dans le luxe, dans des PME ou TPE. Le prototypiste réalise la pièce qui servira au lancement de la production en séries. Il doit, pour cela, tenir compte des indications données par le styliste ou le modéliste, des contraintes techniques (temps, matières premières) et des coûts de production. Il s'assure de la qualité des matériaux et définit le processus de coupe. Il contrôle la conformité esthétique, fonctionnelle et technique de la pièce réalisée. Il rédige ou adapte les fiches techniques qui seront transmises au bureau des méthodes avant le lancement de la production. Avec l'augmentation des délocalisations à l'étranger, les techniciens sont plus polyvalents et doivent s'adapter à toutes les phases du protypage : coupe, piqûre et montage du vêtement ou de la chaussure. Ce sont les bureaux d'études, le secteur du luxe et de la petite série qui recrutent l'essentiel des prototypistes en France alors que la production en grande série du moyen de gamme est délocalisée. Le titulaire de ce bac pro peut évoluer, en cours de carrière, vers des fonctions de contrôle de production, d'encadrement et de responsable au sein du bureau d'études.
Le titulaire de l'option maroquinerie réalise toutes les actions spécifiques à la réalisation du prototype en maroquinerie : sac, ceinture...Il réalise l'ensemble des gabarits avec un logiciel de CAO puis le montage du prototype.
Ce bac pro remplace en partie le bac pro Artisanat et métiers d'art option vêtement et accessoires de mode. La 1re rentrée a eu lieu en 2009, et la 1ère session aura lieu en 2011.
 
 
Métiers du pressing et de la blanchisserie
 
Le titulaire de ce diplôme est un technicien capable d'assurer l'entretien d'articles textiles en entreprise artisanale, en entreprise industrielle ou dans un service intégré à un établissement hospitalier, une maison de retraite, une structure hôtelière...
Il maîtrise toutes les techniques de remise à neuf du vêtement (détachage, nettoyage et lavage, traitements complémentaires et finitions). Il conduit les opérations techniques et contrôle le résultat obtenu. Il peut participer à la maintenance des installations et à la gestion commerciale de l'entreprise. Il peut aussi encadrer et animer une équipe ou accueillir et conseiller la clientèle.
 
Microtechniques
 
Le titulaire de ce bac pro travaille dans la fabrication de produits microtechniques. Il peut exercer son activité dans une entreprise de production industrielle ou de maintenance ou, plus généralement, dans toute entreprise dont l'activité implique la manipulation de très petits produits et de systèmes pluritechnologiques.
Deux types de produits peuvent être distingués :
les produits micromécaniques, caractérisés par leur petite taille (parfois quelques millimètres) et par leur confection (uniquement mécanique). Des produits médicaux (implants, prothèses, etc.) et certains outils spécifiques relèvent de cette catégorie ;
les produits microtechniques,caractérisés par leur petite taille et l'utilisation simultanée de différentes technologies intégrées telles que l'optique, la mécanique, l'électricité, l'automatique, l'électronique, l'informatique, etc. Ils sont plus complexes ; leur conception et leur maintenance exigent des compétences pluritechnologiques étendues. Trois catégories permettent de distinguer les systèmes mécatroniques des microsystèmes et des systèmes à base de nanotechnologies (essentiellement expérimentales).
Le technicien en microtechniques fabrique des maquettes, des prototypes ou des pièces et des sous-ensembles spéciaux, à l'unité ou en très petite série. Il les teste pour en assurer la maintenance et contribuer à l'amélioration de la qualité.
Ce professionnel sait identifier et évaluer les risques pour les personnes, les biens et l'environnement. Capable de coordonner une petite équipe, il peut être amené à former de nouveaux membres du groupe de production.
 
Optique-lunetterie
 
Monteur-vendeur ou responsable d'atelier, le titulaire du  bac pro Optique Lunetterie est capable : d'assurer des fonctions techniques (conception, réalisation, montage, contrôle et maintenance des équipements optiques), de prendre part à la gestion administrative et commerciale de l'entreprise (vente, animation, gestion des stocks ...) et de procéder aux analyses préalables à l'examen de vision. Il travaille essentiellement dans les magasins d'optique où il assiste l'opticien lunettier. Il peut également trouver un emploi dans des entreprises qui fabriquent ou distribuent des produits destinés aux professionnels de la vision.
Ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse
 
Ouvrages du bâtiment : métallerie
 
Le titulaire de ce bac pro fabrique et met en oeuvre différents ensembles : des structures de bâtiment (charpentes, ossatures...), des parties de l'enveloppe du bâtiment (fenêtres, portes, parties de façade ou de toiture...), des ouvrages de distribution et de protection (cloisons, passerelles, clôtures, garde-corps...). Il intervient en atelier et sur chantier, dans le cadre de travaux de construction neuve, de réhabilitation ou d'entretien.
Il est chargé de :
préparer le processus de réalisation d'un ouvrage à partir d'un dossier architectural, en tenant compte des concepts, normes et contraintes de l'entreprise ;
réaliser les ouvrages selon les techniques et procédés courants de fabrication ;
animer une petite équipe d'ouvriers et de compagnons professionnels, organiser et gérer l'activité et suivre la réalisation du chantier.
Les diplômés s'insèrent dans les PME de métallerie, serrurerie, construction métallique, façades ou menuiserie métallique.
 
Perruquier-posticheur
 
Le titulaire du bac pro Perruquier posticheur est capable de concevoir, fabriquer, adapter et entretenir des perruques et des postiches. Il exerce son activité dans des ateliers de fabrication et dans des salons de coiffure, instituts capillaires ou points de vente où il assume des fonctions commerciales et conseille la clientèle. Il peut travailler dans des secteurs variés : mode, spectacle, animation et loisirs, communication, et santé.
 
Photographie
 
Cette formation prépare aux métiers d'assistant photographe ou de technicien de laboratoire. Elle couvre cinq activités principales :
la prise de vues en studio de personnes ou d'objets (portraits, photos de mode, photos d'objets publicitaires) ;
la prise de vues en extérieur ;
le traitement argentique de l'image (tirage de phototypes quel que soit le système de tirage : optique ou numérique, positif ou négatif, opaque ou transparent) ;
le traitement numérique de l'image : récupération de fichiers, numérisation et traitement des images (montage, détourage, retouche, contraste), restitution de l'image par tout procédé (réseau, gravure, imprimante) ;
l'établissement de devis et la gestion des stocks de produits.
La formation porte notamment sur les techniques de prise de vues, la physique et la chimie appliquées à la photographie, la technologie des matériels de prise de vues et de laboratoire, la technologie des photos argentiques et numériques, l'histoire des techniques photographiques et les arts appliqués (histoire de la photo et techniques d'expression).
 
Pilote de ligne de production
 
Le titulaire de ce bac pro prépare la production à réaliser sur une ligne automatisée ou semi-automatisée. Il conduit la la ligne de production en coordonnant les opérateurs ou agents. Il suit et régule les dérives du processus de production. Il intervient soit sur la partie de transformation primaire du produit en exécutant des tâches centrées sur la conduite de l'installation de production soit hors de la transformation primaire du produit sur des activités telles que le conditionnement en aval ou en amont (approvisionnement). L'activité peut concerner plusieurs lignes ou systèmes de production. Dans toutes les activités, il cherche à améliorer la productivité de l'outil de production en prenant en compte la santé et la sécurité des personnes, en préservant les biens et l'environnement dans le respect des consignes et des procédures en vigueur dans l'entreprise.
Ce bachelier exercera un métier dans les secteurs industriels dont les processus sont plutôt automatisés, coordonnés ou intégrés. Les industries de transformation, d'élaboration et de conditionnement l'attendent pour mettre en oeuvre des processus continus, discontinus ou mixtes. Il pourra évoluer dans des secteurs aussi divers que l'agroalimentaire, la pharmacie, la cosmétique, la transformation des pâtes papiers et cartons, l'électronique, la production et la transformation des métaux, la sidérurgie, l'automobile, l'industrie textile, cuirs et peaux, la céramique, la transformation des déchets.
 
Plastiques et composites
 
Le bachelier en plasturgie est formé à travailler sur des installations automatisées.
À partir de poudres, de granulés, de liquides, de pâtes, de films plastiques, de fibres, etc., il fabrique des objets en plastique de formes variées.
Il prépare son poste de travail, monte et démonte les outillages et les règle : température, dosage de colorant, cadence...
En s'appuyant sur un cahier des charges, il prévoit la matière d'oeuvre, les étapes de production et conduit la fabrication.
Il contrôle le fonctionnement des machines, vérifie la qualité de la production et intervient en cas de problème.
Débouchés
L'industrie du plastique, en constante évolution, réserve partout de nombreux débouchés : dans l'emballage, le bâtiment, l'automobile, l'électricité, l'électronique, le médical...
Le technicien est embauché comme régleur sur presse. Il peut travailler chez un producteur de matières de base : granulés, poudre, résines... ou chez un transformateur : automobile, aéronautique, constructions navales, ferroviaires, armement, électroménager, articles de sport, emballage...
 
Poissonnier-écailler-traiteur
 
Le poissonnier prépare et transforme les poissons et les crustacés pour la vente, il fait en sorte que son étal soit attrayant. Les diplômés de bac pro ont acquis des savoir-faire en cuisine et confectionnent des produits traiteurs à base de produits de la mer. Ils ont également des compétences en gestion de l'entreprise, en commercialisation et en animation d'équipe.
Avec le bac pro, il évolue rapidement vers des postes à responsabilité dans la grande distribution, l'industrie agroalimentaire ou devient artisan indépendant.
Ce bac pro, le bac pro boucher charcutier traiteur et le bac pro boulanger pâtissier remplacent le bac pro métiers de l'alimentation
 
Procédés de la chimie, de l'eau et des papiers cartons
 
Ce bachelier est un technicien de fabrication. Il travaille principalement dans les entreprises chimiques, parachimiques et de raffinage mais aussi dans les industries qui utilisent des procédés de production comparables : ciment, plâtre, verre, céramique, papier, pharmacie, agroalimentaire, production d'énergie, traitement des rejets, des déchets, etc.
Il conduit une unité de production ou une partie de chaîne de production. Il vérifie et prépare les installations. Il lance, surveille, arrête le procédé. Il contrôle la qualité des produits, effectue des prélèvements d'échantillons. A partir des bulletins d'analyse et des mesures, il repère les anomalies, établit un diagnostic puis intervient en conséquence. Il exécute des opérations de maintenance sur les appareillages ou met l'installation en sécurité pour les interventions du service maintenance. Enfin, il veille au respect des règles de sécurité et de protection de l'environnement.
 
Production graphique
 
Le titulaire de ce bac pro participe à toutes les étapes de réalisation d'un document avant son impression (pré-presse). Hautement qualifié, il peut travailler dans une maison d'édition, un atelier de photogravure ou de composition, ou un atelier de reprographie. Il participe à la conception technique du projet graphique, à la définition des éléments typographiques, de mise en valeur et de hiérarchisation des informations. Il réceptionne les données du client, convertit les formats des fichiers de texte et des illustrations et les stocke. Il traite ensuite l'ensemble des données numériques pour préparer le document. Il définit, en termes de ressources humaines et de matériel, les différentes étapes nécessaires pour finaliser la commande. Il met en oeuvre une démarche qualité, corrige les défauts et contrôle le travail demandé. Par ailleurs, il prend en charge la maintenance de premier niveau des équipements.
D'abord recruté comme opérateur PAO, il peut accéder, après une expérience professionnelle, aux fonctions de chef d'équipe ou à un poste d'encadrement.
 
Production imprimée
 
Le titulaire de ce bac pro conduit des machines à imprimer d'exploitation complexe. Il travaille dans des ateliers d'impression, des imprimeries de labeur ou de presse. Sa maîtrise de l'ensemble des procédés technologiques (offset, héliogravure, sérigraphie...) et des nouvelles technologies d'impression numérique lui permet de s'adapter à une ou plusieurs machines. En général, il conduit des presses offset (de deux à sept couleurs, feuille à feuille, rotative...). Il prépare, règle et conduit la production. Il choisit, dose et contrôle la qualité des matières premières : des encres et de leur teinte, des solvants... Il veille à la qualité de l'impression et coordonne le travail de l'équipe, constituée de bobiniers et de receveurs.
D'abord recruté comme conducteur de machine d'impression, le diplômé peut accéder, après une expérience professionnelle, aux fonctions de chef d'équipe ou à un poste d'encadrement.
 
Productions aquacoles
 
Le titulaire de ce bac pro gère, en tant qu'exploitant ou salarié aquacole, la production de poissons de mer ou d'eau douce, de crustacés ou de mollusques. Il organise leur reproduction selon un plan de sélection. Il apprécie leur comportement, leur état sanitaire ainsi que l'écosystème aquatique dans lequel ils évoluent. Il choisit des équipements adaptés notamment en matière d'approvisionnement et de traitement de l'eau. Il distribue l'alimentation des animaux en fonction de leurs spécificités. Il maîtrise les techniques de prélèvement des sujets commercialisables, les conditionne et les stocke. Il peut également travailler en vente directe dans des locaux aménagés.
Productions horticoles
 
Productique mécanique, option décolletage
 
Le titulaire de ce diplôme est un technicien d'atelier qui assure la préparation, la conduite et la gestion de moyens de production : machines de fabrication, matériels de contrôle...
Le décolletage est un procédé d'usinage de précision de fabrication de pièces mécaniques sur des machines-outils de hautes technologies notamment des tours pour fabriquer des vis, des pivots d'horlogerie ou des pièces de haute précision.
Dans une petite entreprise, le diplômé dispose d'une large autonomie et exécute l'ensemble des opérations qui permettent de réaliser une pièce (depuis la lecture du plan jusqu'au contrôle final). Dans une entreprise plus importante, une partie de la préparation de l'usinage est souvent prise en charge par le service industrialisation (programmation des machines, réglage des outils...).
Le bac pro productique mécanique permet d'exercer diverses activités, allant de la préparation de la fabrication au suivi de la production et de la maintenance.
 

 

les bacs pros dans l'académie de toulouse 1/3

Par admin charles-de-gaullePublié le 19 févr. 2013 à 09:49 ♦ Mis à jour le 05 avr. 2016 à 10:01

 

Liste des bacs pro « source onisep  »
* Liste mise à jour au 08/10/2012
 
Accompagnement, soins et services à la personne, option A : à domicile ; option B : en structure
 
Le titulaire du baccalauréat professionnel "Accompagnement, soins et services à la personne" option "en structure" possède les compétences nécessaires pour travailler auprès de personnes dépendantes dans les établissements sanitaires, sociaux et médicosociaux. Il assiste ces personnes dans les actes de la vie quotidienne,  les aide à maintenir une vie sociale et participe aux activités de soin. Il peut également prendre part aux activités de gestion, et aux activités de promotion de la santé en lien avec le projet de l'établissement. Dans le cadre de son intervention, il collabore avec les professionnels de santé, les travailleurs sociaux et les partenaires institutionnels.
 
Accueil-relation clients et usagers
 
Cette formation remplace le bac pro Services (accueil, assistance, conseil)
Le titulaire de ce diplôme travaille en relation avec la clientèle ou avec un public d'usagers. Il peut exercer son activité, par exemple, dans le service relations clientèle d'une grande entreprise, dans une petite société prestataire de services ou dans l'administration. Il occupe des fonctions d'accueil, d'assistance et de commercialisation de services spécifiques.
Formé aux techniques relationnelles, il sait répondre aux demandes en face-à-face ou par téléphone, évaluer la satisfaction de l'interlocuteur, traiter les réclamations. Il a également des compétences commerciales ; ainsi, il connaît les caractéristiques de la clientèle et sait vendre des services. Il peut assurer le démarchage, la mise à jour de fichiers de prospects, l'établissement de factures et l'encaissement.
 
Aéronautique, options mécanicien systèmes avionique ; mécanicien systèmes cellule
 
Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes :
Possibilité de convention avec la Marine nationale
Le titulaire de ce bac pro participe à l'entretien, à la réparation ou à la construction des aéronefs. Il travaille en autonomie, sous le contrôle d'un encadrement technique. Il connaît le fonctionnement de l'ensemble des systèmes et peut en diagnostiquer les pannes. Il dépose, démonte, répare, remonte, repose, règle et contrôle les ensembles et sous-ensembles mécaniques et électriques. Il participe aux essais au sol et aux enquêtes techniques. Il communique en français et parfois en anglais avec les organismes officiels, les services d'aéroport, les clients et les fournisseurs.
Ce technicien peut exercer son activité en atelier, en hangar ou sur piste, dans une entreprise de construction d'aéronefs ou dans une entreprise exploitante.
Le diplômé de l'option avionique a acquis des compétences complémentaires en électronique. Il est à même d'intervenir sur les systèmes de commande, de contrôle et de calcul dédiés au pilotage, à la navigation, à la liaison au sol et à la propulsion.
 
Agencement de l'espace architectural
 
Le titulaire de ce bac pro est un technicien de l'agencement. Il intervient en bureau d'études pour participer à la conception technique du projet. Sur chantier il organise la mise en oeuvre d'ouvrages d'agencement et d'aménagements extérieurs et intérieurs dans le respect du parti architectural et décoratif du projet.
Au sein de l'entreprise, en bureau d'études, en atelier et sur site, son activité consiste à :
participer à la finalisation de l'étude esthétique et à la définition du projet,
préparer la réalisation technique d'un projet multi matériaux à partir des concepts et normes de l'agencement et du cahier des charges architectural,
organiser, planifier, animer et gérer le suivi de la mise en oeuvre sur chantier du lot agencement avec intervention de plusieurs corps d'états.
Le titulaire du bac pro "agencement de l'espace architectural" exerce son activité dans les petites ou moyennes entreprises qui conçoivent, fabriquent, installent des agencements extérieurs et intérieurs : habitat individuel ou collectif, locaux professionnels, établissements recevant du public, commerces, construction navale et aéronautique...
La formation porte sur l'histoire de l'art, des styles et des tendances dans le domaine de l'agencement, l'analyse d'un projet d'agencement, la préparation de chantier, la réalisation de maquettes et prototypes... et sur des enseignements généraux.
 
Agroéquipement
 
Le titulaire de ce bac pro est chargé de conduire des chantiers de mise en oeuvre de production végétale et/ou un atelier en veillant à la sécurité, au matériel et aux équipements dont il assure la maintenance. Capable de s'adapter à toutes les situations, il raisonne ses choix en fonction de critères technique, agronomique et financier. Il peut formuler des propositions pour améliorer le fonctionnement du chantier. En outre, il doit savoir communiquer avec les partenaires de l'entreprise.
Il peut exercer son activité dans une exploitation agricole, une coopérative d'utilisation de matériel agricole (CUMA), une entreprise de travaux agricoles, forestiers ou paysagers, une entreprise industrielle, artisanale et/ou commerciale de distribution d'agroéquipements et de fournitures pour l'agriculture, une station de stockage et de conditionnement de produits agricoles, voire auprès d'une collectivité locale ou d'une entreprise publique.
 
Aménagement et finition du bâtiment
 
Le titulaire de ce bac pro intervient sur des chantiers, dans le cadre de travaux neufs ou de rénovation de bâtiments, pour la mise en oeuvre de différents ouvrages de partition intérieure des locaux (cloisons, plafonds), la pose de revêtements (murs, sols) et l'application de produits de finition à l'extérieur et à l'intérieur (plâtre, peinture...).
Ses fonctions portent sur la réalisation et la conduite des travaux. Il veille notamment à la continuité du chantier et au respect des délais. Sous la responsabilité du chef d'entreprise ou du conducteur de travaux, il mène son intervention en s'appuyant sur les études techniques réalisées par l'entreprise. Il a également pour mission d'encadrer et d'animer une équipe de quatre ou cinq personnes.
Après une solide expérience professionnelle acquise sur les chantiers, il peut évoluer rapidement vers la qualification de chef d'équipe.
 
Aménagements paysagers
 
Le titulaire de ce bac pro travaille dans une entreprise de travaux paysagers ou au sein du service espaces verts d'une collectivité locale ou d'un syndicat intercommunal. Il peut participer à la conduite d'un chantier paysager : il prépare, organise et exécute les travaux, utilise et entretient les matériels et les équipements. Il peut aussi préparer la réalisation d'un espace paysager : il améliore les sols, établit le piquetage, met en place les voies et les réseaux, effectue les plantations, installe l'irrigation, l'éclairage, le mobilier... Il peut encore entretenir les espaces paysagers : il taille les végétaux, les arbres et les haies, désherbe les sols, les pelouses et les massifs. Enfin, il suit l'état sanitaire des végétaux et assure leur traitement. Il est en relation avec les différents partenaires de l'entreprise : clients, fournisseurs.
86.9 % de réussite en 2009 pour le bac pro Travaux paysagers
 
Artisanat et métiers d'art, options arts de la pierre ; communication visuelle plurimédia ; ébéniste ; marchandisage visuel ; métiers de l'enseigne et de la signalétique ; tapisserie d'ameublement ; verrerie scientifique et technique
 
A partir de l'idée ou du projet du concepteur créateur, le titulaire de ce diplôme réalise un prototype destiné à être reproduit en série limitée ou en grand nombre. Dans un bureau des méthodes, il procède à un échantillonnage, choisit les matières ou matériaux appropriés, établit le planning de fabrication et calcule un prix prévisionnel.
L'option arts de la pierre prépare aux métiers de la fabrication et de la pose de décors en pierre, marbre, granit... dans la construction neuve ou la restauration de bâtiments anciens. Le titulaire de ce diplôme maîtrise les techniques de relevé et de traçage préalables à la réalisation des éléments de décor en pierre. Il taille les pierres et les marbres en choisissant les matériels et les machines adéquats. Il pose, assemble et scelle les différents éléments avant d'appliquer un revêtement. Ce professionnel exerce son activité en atelier artisanal ou dans une PME. Il est capable de contrôler la fabrication et la qualité des objets et peut, avec de l'expérience, gérer un atelier.
Outre un enseignement professionnel et technologique, la formation comporte notamment des cours d'arts appliqués, de sciences physiques, d'économie et de gestion.
 
 
Bio-industries de transformation
 
Le titulaire de ce bac pro commande et coordonne les opérations de production sur des installations automatisées. Il applique un planning de fabrication, contrôle les installations, met en service le matériel et veille à son bon fonctionnement. Il surveille la fabrication des produits. Par ailleurs, il maîtrise les opérations prescrites dans le cadre d'un système d'assurance qualité et participe à l'optimisation de la production.
Le diplômé peut travailler dans divers secteurs industriels : agroalimentaire, produits pharmaceutiques, cosmétiques et parfumerie.
 
Boucher-charcutier-traiteur
 
Le bac professionnel boucher charcutier traiteur forme des professionnels polyvalents qui maîtrisent plusieurs métiers. En boucherie, ils apprennent à préparer les viandes pour la vente : découper, désosser les carcasses, dégraisser et parer la viande. En charcuterie, ils peuvent gérer l'ensemble des étapes de la production des jambons, pâtés, saucissons... Les diplômés de ce bac pro ont acquis des savoir-faire en cuisine et élaborent des produits traiteurs dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité alimentaire. Ils ont également des compétences en gestion de l'entreprise, commercialisation et animation d'équipe.
Ainsi, ils évolueront rapidement vers des postes de responsables de rayon dans la grande distribution ou de responsables de production dans l'industrie agroalimentaire ou pourront devenir artisans indépendants.
Cette formation, le bac pro boulanger pâtissier et le bac pro poissonnier écailler traiteur remplacent le bac pro métiers de l'alimentation
 
Boulanger-pâtissier
 
Le cœur de métier des boulangers et pâtissiers est la fabrication de produits sucrés et salés. Ils déterminent les quantités nécessaires de matières premières, choisissent les techniques de fabrication adaptées et soignent la présentation des produits. Le diplômé de bac pro peut être autonome dans l'organisation de l'approvisionnement en matières premières et de la production. Il a acquis des savoir-faire en cuisine et sait confectionner des produits traiteurs. Il a également des compétences en gestion de l'entreprise, commercialisation et animation d'équipe.
Il peut évoluer rapidement vers des postes de responsable de rayon dans la grande distribution, de responsable de production dans l'industrie agroalimentaire ou devenir artisan indépendant.
Ce bac pro, le bac pro boucher charcutier traiteur et le bac pro poissonnier écailler traiteur remplacent le bac pro métiers de l'alimentation
 
Commerce
 
La rénovation du bac pro commerce a notamment conduit à l'abandon du module d'approfondissement sectoriel au profit d'une autre approche produit, et du pôle « entreprendre » au bénéfice d'un enseignement économique et juridique distinct. Les nouvelles technologies de l'information et de la communication liées à la dimension commerciale ont été introduites dans les enseignements. Enfin, les compétences en vente ont été renforcées et centrées sur la relation client en unité commerciale, et non plus sur la vente en général.
A la différence du bachelier vente, le titulaire du bac pro commerce ne se déplace pas pour aller à la rencontre du client. C'est un employé commercial qui intervient dans tout type d'unité commerciale, physique ou virtuelle, afin de mettre à la disposition de la clientèle les produits correspondant à sa demande. Son activité consiste, au sein de l'équipe commerciale de l'unité, à :
participer à l'approvisionnement ;
vendre, conseiller et fidéliser ;
participer à l'animation de la surface de vente ;
assurer la gestion commerciale attachée à sa fonction.
Il est autonome en entretien de vente, mais il exerce son activité sous l'autorité d'un responsable.
 
Commercialisation et services en restauration
 
La relation clientèle et la commercialisation sont les fonctions principales des personnels de service d'un restaurant. Le bac pro forme des professionnels qui coordonnent l'activité de l'équipe du restaurant comme la mise en place de la salle, le service des mets et des boissons. Il faut savoir s'occuper de la clientèle, être à son écoute et la fidéliser. 
Il débute comme chef de rang, maître d'hôtel ou adjoint au directeur de restaurant selon l'établissement (restaurant traditionnel, gastronomique ou collectif). La maîtrise de deux langues étrangères lui permet d'envisager de travailler à l'étranger.
Ce bac pro et le bac pro cuisine remplacent le bac pro restauration
 
Conducteur transport routier marchandises
 
Qu'il exerce au sein d'une entreprise effectuant des transports "marchandises" générales et/ou spécialisées pour compte propre et/ou pour compte d'autrui, le titulaire du bac pro "conducteur transport routier marchandises" est capable de réaliser des opérations de transport de marchandises à l'aide d'ensembles de véhicules du groupe lourd sur le territoire intra et extracommunautaire.
Travaillant généralement au sein d'une équipe, il est en relation avec les clients, les services internes (services exploitation, commerciaux....) et partenaires extérieurs (usagers, autorités administratives....) avec lesquels il communique à l'oral et à l'écrit, en français et dans une autre langue de la communauté européenne.
Démarche de qualité auprès de la clientèle,  respect des règles de circulation et de sécurité routière, prévention des risques professionnels, d'ergonomie, d’hygiène, de sécurité, de protection de l'environnement sont des constantes du métier de conducteur transport routier marchandises.
 
Conduite et gestion de l’exploitation agricole/ systèmes à dominante cultures
 
Ce diplôme forme des responsables d'exploitation. Il permet de bénéficier des aides de l'Etat à l'installation des jeunes agriculteurs.
L'option système à dominantes cultures permet de maîtriser la conduite d'une production végétale (céréales, pommes de terre...), de la préparation du sol à la récolte, au conditionnement et à la commercialisation du produit. Au programme de la formation : agronomie, systèmes et techniques de culture (blé, maïs...), choix et utilisation des équipements, gestion de l'exploitation...
86.9 % de réussite à l'examen en 2009 pour le bac pro CGEA  productions végétales.
 
Conduite et gestion de l’exploitation agricole/ systèmes à dominante élevage
 
Ce diplôme forme des responsables d'exploitation. Il permet de bénéficier des aides de l'Etat à l'installation des jeunes agriculteurs.
L'option systèmes à dominante élevage forme des professionnels de la conduite d'élevage, maîtrisant l'alimentation, la reproduction et le contrôle de l'état de santé des animaux. Le programme comprend des enseignements en zootechnie, agronomie, conduite de cultures associées destinées à l'alimentation animale mais aussi en agroéquipements et économie-gestion de l'entreprise.
85.6 % de réussite en 2009 pour le bac pro CGEA productions animales.
 
  Conduite et gestion de l’exploitation agricole/vigne et vin
Ce diplôme forme des responsables d'exploitation. Il permet de bénéficier des aides de l'Etat à l'installation des jeunes agriculteurs.
L'option vigne et vin permet d'assurer la conduite d'un vignoble et de maîtriser les processus d'élaboration du vin. Au programme de la formation : bases scientifiques, implantation et conduite d'un vignoble, processus d'élaboration et d'élevage des vins, choix et utilisation des équipements, vin et terroir...
92 % de réussite en 2009 pour le bac pro Vigne et vin.
 
Conduite et gestion de l'entreprise hippique
 
Ce diplôme forme des responsables d'entreprise dans les secteurs des courses hippiques, des activités de loisirs et de compétition. Responsable d'établissement équestre, entraîneur d'écurie de trot ou galop, le titulaire exerce son activité le plus souvent dans un cadre indépendant, plus rarement en tant que salarié (premier garçon, groom, garçon de voyage).
Il travaille une majeure partie de son temps à l'extérieur, en toute saison. Pour l'entrainement, il monte à cheval presque quotidiennement. Il organise le travail d'écurie :les soins aux animaux, la maintenance des bâtiments, des installations et des matériels sont ses tâches quotidiennes . Il travaille tôt le matin et dans le secteur des activités de loisirs, l'accueil du public est essentiellement concentré le soir, sur les mercredis, les week-ends et les congés scolaires.
 
Conduite et gestion des entreprises maritimes, options commerce ; pêche
 
A bord du navire de pêche, le marin assure la conduite, la sécurité et l'entretien des appareils. Il veille au traitement et à la conservation des poissons pêchés. 
A terre, il assure la gestion d'armements pour la pêche ; il peut occuper un poste d'agent de maîtrise en entreprise ou travailler au sein d'une organisation professionnelle.
Selon la taille de l'entreprise du secteur maritime qui l'emploie, le titulaire du bac pro peut exécuter les tâches qui lui sont confiées ou prendre en charge l'encadrement. Il peut être employé, contremaître ou responsable d'entreprise et participer à la gestion.
Les navires de la flotte de commerce assurent les transports de passagers et de marchandises, ainsi qu'un certains nombres de services tel la pose de câbles sous-marins, le dragage, les opérations off-shore, le balisage, le remorquage hauturier ou portuaire, le pilotage et la recherche océanographique.
D'abord matelot, le titulaire du bac pro CGEM option commerce, peut devenir maître, patron ou capitaine selon son expérience professionnelle. la promotion sociale est un principe dans la marine marchande.

 

Conduite et gestion d'une entreprise du secteur canin et félin
 
Le titulaire de ce diplôme est capable de conduire un élevage de chiens ou de chats. Il travaille en tant que chef d'entreprise ou que responsable d'élevage. Il établit un plan de sélection des animaux et contrôle leur reproduction. Il apprécie leur état de santé et leur comportement. Il choisit et prépare les aliments, sait adapter les rations à chaque sujet. Il entretient les équipements et les bâtiments d'élevage. En outre, il organise l'achat et la vente des animaux, en conformité avec la réglementation en vigueur. Enfin, il peut proposer des services annexes (dressage, pension...).
 
Construction des carrosseries
 
Le titulaire de ce bac pro travaille en tant que technicien d'atelier chez un carrossier constructeur ou chez un carrossier réparateur. Il s'insère en particulier dans les entreprises qui adaptent des véhicules (autocars, caravanes, poids lourds...) à des fonctions spécifiques, à l'unité (pour un client particulier) ou dans le cadre d'une production en série. Dans le cadre de son activité, il met en oeuvre les méthodes de fabrication, d'assemblage et de protection des matériaux métalliques ou composites. Par ailleurs, il participe à l'organisation du travail, au choix des outillages, à la conduite et à la maintenance du système de production.
Cette formation remplace le bac pro Carrosserie option construction.
 
Cuisine
 
Fabrication des pâtisseries, cuisson, dressage, le cuisinier maîtrise les techniques de réalisation et de présentation de tous les mets à la carte du restaurant. Le diplômé du bac professionnel gère les commandes, les relations avec les fournisseurs et les stocks de produits. Ses compétences en gestion et en comptabilité lui permettent de maîtriser les coûts et d'analyser au mieux sa politique commerciale. D'ailleurs, comme les personnels de salle, il connaît les techniques commerciales pour améliorer les ventes et il entretient les relations avec la clientèle. Il est attentif à l'évolution de son métier et sait adapter ses pratiques professionnelles.
Après le bac pro cuisine, il débute comme premier commis ou chef de partie dans les restaurants traditionnels et chef-gérant ou responsable de production en restauration collective. Il peut travailler à l'étranger puisqu'il a acquis une langue étrangère en formation.
Ce bac pro, le bac pro commercialisation et services en restauration remplacent le bac pro restauration
 
Cultures marines
 
Le titulaire de ce diplôme exerce les fonctions de responsable logistique, responsable de production, contremaître ou technico-commercial dans une entreprise d'aquaculture traditionnelle, d'ostréiculture (huîtres) ou de mytiliculture (moules), ou dans la production d'algues ou d'autres plantes marines. Il prend en charge le développement des espèces, leur nutrition, leur santé et leur reproduction. Il organise et gère la production, l'utilisation et l'entretien des matériels et équipements nautiques.
En deuxième année, l'élève choisit un approfondissement en techniques de production ou en commercialisation des produits.
Ce titre procure la capacité professionnelle agricole et maritime, qui permet d'obtenir une concession et de bénéficier des aides de l'Etat à l'installation des exploitants.
 
 
Électromécanicien marine
 
Le titulaire de ce diplôme exerce son activité dans les entreprises du secteur maritime, dans un contexte réglementaire international.
A bord, il assure la sécurité du navire et de son équipage. Il participe à la conduite et à la maintenance des machines principales et auxiliaires des navires de pêche ou de commerce, dans différents domaines : électrique, mécanique, hydraulique et frigorifique.
A terre, il peut exercer des responsabilités d'agent de maîtrise dans une entreprise du secteur maritime ou paramaritime (chantiers de réparation navale, services techniques de l'armement) ; il peut aussi travailler au sein d'une organisation professionnelle.
Selon la taille de l'entreprise qui l'emploie et selon le type de navigation, il est appelé à exercer des activités d'exécution ou d'encadrement : il peut être employé, contremaître ou responsable d'entreprise. A terme, il pourra accéder, s'il répond aux conditions réglementaires, à l'enseignement maritime supérieur (pêche ou commerce).
 
Électrotechnique, énergie, équipements communicants
 
Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes :
Habitat tertiaire
Industriel
Possibilité de convention avec la Marine nationale
Le titulaire de ce diplôme intervient dans la production, le transport, la distribution et la transformation de l'énergie électrique. Il est chargé de la réalisation, de la mise en service et de la maintenance des installations électriques et des réseaux, de l'organisation et de la planification des chantiers. Du fait de l'évolution des techniques et des technologies, il intervient également sur les réseaux et équipements destinés à transmettre et à traiter la voix ou sur ceux liés à la sécurité des personnes et des biens.
Il peut travailler pour une entreprise artisanale, une entreprise moyenne ou une grande entreprise, en atelier ou sur chantier, dans les secteurs de l'industrie, des services, de l'habitat et des équipements publics.
Habitat / tertiaire : le professionnel intervient majoritairement sur les installations électriques des maisons et bureaux (matériel d'éclairage, de chauffage, matériels utilisant des courants faibles pour les réseaux informatiques et de télécommunications).
Industriel : le professionnel intervient majoritairement sur les installations électriques de haute tension et basse tension (transformateurs, machines-outils, moteurs électriques...).
 
Environnement nucléaire
 
Le diplômé coordonne le travail d'une équipe dans une centrale nucléaire. Il peut aussi travailler pour une entreprise chargée de la logistique et maintenance ou de travaux de démantèlement d'installations.
Il organise et prépare les chantiers sous la responsabilité de l'encadrement. Il apporte les produits et matériels nécessaires au triage, au stockage et au traitement des déchets radioactifs, à l'assainissement et à la décontamination des installations. Il organise le conditionnement et l'expédition des produits.
L'accès aux sites nucléaires, et donc à la formation, est réglementée. Il faut être déclaré apte par un médecin et justifier d'un casier judiciaire vierge.
 
Esthétique, cosmétique, parfumerie
 
Le titulaire de ce diplôme possède de bonnes connaissances en soins esthétiques et en techniques de vente et de gestion. Il a notamment acquis une bonne pratique des soins du visage et du corps, du maquillage, de l'épilation, de la manucure et des soins des pieds. Il peut aussi conseiller la clientèle, vendre des cosmétiques, des produits de maquillage et de parfumerie. Selon la structure qui l'emploie, il peut être amené à participer à des opérations commerciales ou à l'encadrement du personnel. Après quelques années d'expérience professionnelle, il peut gérer un institut, un centre de beauté...
 
Étude et définition de produits industriels
 
Ce bac pro mène aux fonctions de technicien de bureau d'études dans les entreprises de construction mécanique, chaudronnerie, automobile, aéronautique...
A partir d'un cahier des charges exposant l'objectif à atteindre, le technicien crée ou modifie sur son poste de CAO (conception assistée par ordinateur) une partie d'un ensemble mécanique : pièce de moteur ou de boîte de vitesses, élément de train d'atterrissage...
Ce professionnel exerce diverses activités :
étude et analyse : il recherche les solutions techniques susceptibles de répondre au problème posé. A cette fin, il exploite les documentations disponibles, analyse les produits mécaniques existants, identifie les fonctions assurées et les solutions mises en oeuvre ;
choix de solution : il décrit par un croquis ou un schéma le principe de la solution retenue, précise la forme de la pièce ou des composants et calcule leurs dimensions ;
définition de produit : c'est le coeur de son activité. Sur l'écran de son poste de CAO, il réalise le modèle 3D de la solution choisie. Ce modèle est en fait l'image en volume, avec un rendu réaliste, de la pièce ou du sous-ensemble mécanique à fabriquer. A l'aide d'un logiciel de mise en plan intégré à la CAO, il édite, à partir du modèle 3D, les plans 2D du produit (autrement dit les vues de face, de profil, de dessus, etc.). Il réalise également, et toujours à partir du modèle 3D, des dessins spécifiques du produit pour des catalogues, des notices de montage ou de maintenance.
 
 
Façonnage de produits imprimés, routage
 
Ce bac pro forme les élèves aux deux dernières étapes de la transformation d'un produit imprimé : le façonnage industriel et le routage. Le façonnage (finition) regroupe toutes les opérations permettant de réaliser une brochure, un magazine, un livre. Le routage recouvre les opérations du conditionnement du produit imprimé jusqu'à sa distribution.
Le diplômé, façonnier (ière) est un technicien hautement qualifié des industries graphiques. Dans les entreprises spécialisées de façonnage (entreprises de reliure-brochure) ou en imprimeries hors presse (affiches, revues, imprimés publicitaires...), il occupe des postes de régleur et conducteur de machines industrielles complexes à systèmes de pilotage automatisés (massicot, encarteuse, plieuse, piqueuse, chaîne de brochage...). Il encadre ou coordonne le travail d'une équipe d'opérateurs.
 
Fonderie
 
Ce technicien d'atelier fabrique des pièces métalliques. Il prépare un alliage, le fait fondre dans un four à fusion et le coule dans un moule. La pièce obtenue, il exécute les opérations de parachèvement, de traitement thermique et de surface. Il réalise des pièces à l'unité ou en série, alliant savoir-faire manuel et technologies performantes (automatisme, robotique, chaîne numérique, simulation...). Sa technicité lui permet d'intervenir dans l'organisation et l'amélioration de la production, le contrôle, la maintenance, la sécurité. Avec de l'expérience,  il anime une équipe. Il travaille dans les entreprises de fonderie qui produisent des pièces mécaniques pour l'aéronautique, l'automobile, l'industrie spatiale et navale.
 
Forêt
Le diplômé peut exercer son activité d'ouvrier forestier ou de chef d'équipe dans une entreprise de travaux forestiers, une scierie, une coopérative, ou pour le compte d'un expert ou d'un propriétaire forestier privé ou public. Il réalise des opérations d'entretien du patrimoine forestier ou des travaux d'abattage et de façonnage. Il peut participer à la gestion d'un chantier : devis, préparation et organisation des travaux dans le respect des règles et des techniques de sécurité, ... 
 
Gestion-administration
 
Le baccalauréat professionnel gestion-administration forme des gestionnaires administratifs appelés à travailler au sein d'entreprises de petite et moyenne taille, de collectivités territoriales, d'administrations ou encore d'associations.  Leur mission consiste à prendre en charge les différentes dimensions administratives des activités de gestion, commerciales, de communication, de gestion du personnel, de production ainsi que celles associées à la mise en oeuvre de projets au sein de l'entreprise.
 
Gestion des milieux naturels et de la faune
 
Après un bac pro GMNF, son titulaire contribue à la sauvegarde des espaces naturels et à la préservation de la biodiversité. Il occupe un emploi lié à la protection du territoire et à sa valorisation touristique (éco-tourisme, tourisme de chasse).
Il peut préparer et gérer le bon déroulement d'un chantier de mise en valeur du milieu, assurer des actions d'animation, de vulgarisation, de promotion de produits régionaux ou d'espèces locales. Il observe de façon permanente l'état écologique de l'environnement et assure certains travaux d'entretien.
Il travaille pour un employeur privé ou associatif public, un employeur territorial ou d'Etat.
Cette formation remplace le BTA Aménagement de l'espace spécialité gestion de la faune sauvage.
 
Hygiène, propreté, stérilisation
 
Ce spécialiste de l'hygiène et de l'environnement est responsable de chantiers dans différents secteurs d'activité : le nettoyage industriel des locaux, des zones à risques et des zones protégées ; l'assainissement ; le nettoiement (propreté urbaine et rurale).
Ses responsabilités s'étendent de la prise en charge du client au contrôle de la qualité. Il analyse les besoins, propose une solution et participe à l'élaboration du cahier des charges. Puis il établit l'organisation du chantier (durée, méthode, matériel, matériaux, personnel). Il en assure la mise en place, la gestion et le contrôle. Il a également en charge la gestion du matériel et du parc de véhicules.
Par ailleurs, ses fonctions d'animation le conduisent à mener des réunions. En relation avec les clients et les fournisseurs, il fait le lien entre son entreprise et le personnel d'intervention.
 

 > page 2        > page 3

 

LES VOIES TECHNOLOGIQUES

Par admin charles-de-gaullePublié le 11 févr. 2013 à 14:59 ♦ Mis à jour le 12 févr. 2015 à 11:24


Cette voie vous prépare, entre autres, à la poursuite d’études supérieures en 2 ou 3 ans après le bac. Si vous le souhaitez, vous pourrez poursuivre jusqu’à bac + 5. De fait, plus de 53 %* des bacheliers technologiques optent pour un BTS ou un DUT. 18 % se dirigent vers l’université, pourtant mal adaptée à leur profil. Les écoles spécialisées (paramédicales, notamment) attirent 6 %
d’entre eux.


 Les 8 séries et leurs points forts


Les formations de la voie technologique sont organisées par grands domaines (industrie et développement durable, laboratoire, santé et social, design et arts appliqués, etc.).
Dans toutes les séries, les enseignements technologiques sont privilégiés, principalement par le biais de projets et
d’études de cas concrets.
Les enseignements généraux (français, histoire-géographie, langues…) vous permettent de consolider les savoirs fondamentaux en vous donnant des repères culturels et historiques.

  • La série sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) s’adresse aux élèves qui veulent comprendre le fonctionnement des systèmes techniques de l’industrie, ou du quotidien, et qui veulent concevoir de nouveaux produits.Les enseignements technologiques y tiennent une large part. Les enseignements de mathématiques et de physique-chimie sont en relation avec les problématiques industrielles. Cette série permet un large
    choix de poursuites d’études supérieures dans le domaine industriel en BTS et DUT.
    
  • La série sciences et technologies de laboratoire (STL) concerne les élèves qui s’intéressent aux manipulations en laboratoire et à l’étude des produits de la santé, de l'environnement, des bio-industries, des industries de la chimie… ainsi qu’aux matières scientifiques. Les travaux pratiques en laboratoire, la physique-chimie, la biologie, la biochimie et les sciences du vivant sont des matières prépondérantes.
    Cette série prépare à une poursuite d’études en BTS et DUT dans les domaines de la physique, de la chimie et de la
    biologie.
    
  • La série sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A) vise les élèves attirés par les applications de l’art (graphisme, mode, design…) et par la conception d’objets ou d’espaces. La discipline design et arts appliqués représente une part importante de l’emploi du temps. Cette série prépare à la poursuite d’études en BTS des arts appliqués et en diplôme des métiers d’art (DMA).
    
  • La série sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) s’adresse aux élèves intéressés par les relations humaines et le travail dans le domaine social et paramédical. La biologie et la physiopathologie, les sciences et techniques sanitaires et sociales… constituent les matières dominantes.
    Cette série prépare aux BTS du secteur paramédical et social, au DUT carrières sociales, ainsi qu’aux écoles paramédicales et sociales.
    
  • La série sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) est plus spécifiquement destinée aux élèves intéressés par les différents aspects de la gestion
    des organisations (planification, optimisation, prévision, décision...) dans ses grands domaines d'application : ressources humaines, systèmes d'information, finance et
    contrôle de gestion, marketing. Elle compose, avec l'enseignement général et l'enseignement technologique, une préparation sécurisée à des poursuites d'études qui vont de bac + 2 (BTS ou DUT) à bac + 5 et au-delà (diplômes des écoles supérieures de commerce et de management, expertise comptable, universités).
    
  • La série sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV) concerne les élèves des lycées agricoles attirés par la biologie, l’agriculture et l’environnement. La formation privilégie l’approche environnementale, alimentaire et agronomique. Cette série prépare aux brevets de technicien supérieur agricoles (BTSA) et aux spécialités de BTS et DUT en lien avec l’agroalimentaire et l’environnement.
    
  • La série techniques de la musique et de la danse (TMD), après une 2de spécifique, vise particulièrement les élèves qui pratiquent la danse ou un instrument et qui sont inscrits
    au conservatoire. Les options « instrument » ou « danse » occupent une part importante dans l’emploi du temps. Cette série prépare principalement aux études supérieures artistiques au conservatoire (sur concours) et à l’université. (musicologie, arts…).
    
  • La série hôtellerie, La série hôtellerie, après une 2de spécifique, est destinée aux élèves souhaitant exercer un métier dans le secteur de la restauration ou de l’hébergement. Les enseignements
    technologiques, principalement sous forme de travaux pratiques, dominent. Cette série prépare principalement aux BTS du secteur de l’hôtellerie-restauration et de la gestion touristique.

 

INFO +


Les spécialités des bacs technologiques

Bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion)

                 Ressources humaines et communication
                 Mercatique
                 Gestion et finance
                 Systèmes d’information et de gestion

 Bac STL (sciences et technologies de laboratoire)

              Biotechnologies
             Sciences physiques et chimiques en laboratoire

Bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable)

           Architecture et construction
           Énergies et environnement
           Innovation technologique et éco-conception
           Systèmes d’information et numérique

Bac TMD (techniques de la musique et de la danse)

      Instrument
      Danse

 

Les spécialités des séries technologiques


Chaque série de bac technologique (sauf les séries STD2A, ST2S et hôtellerie) offre la possibilité d’approfondir une thématique (voir l’Info + ). Cette spécialité vous
permet d’acquérir des concepts et des méthodes de travail spécifiques. Elle vous aide à préparer votre poursuite d’études dans l’enseignement supérieur.
 

Après un bac techno


C'est dans les sections de techniciens supérieurs (STS) et les instituts universitaires de technologie (IUT) que les bacheliers technologiques se sentent le plus à l' aise. La nouvelle série STI2D, polyvalente, permet d'accéder à l'ensemble des formations industrielles de type BTS ou DUT.

Les BTS et les DUT (en 2 ans) offrent des spécialités en cohérence avec le bac obtenu. En BTS, les dossiers des bacheliers technologiques sont examinés en priorité. Les
candidats ayant obtenu la mention « bien » ou « très bien » sont admis de droit dans les spécialités de BTS ou de DUT correspondant à leur profil de bac.
 Les écoles spécialisées (du secteur social, paramédical, du commerce et de la communication…) recrutent généralement sur concours (ou sur dossier).

Certaines classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) sont réservées aux bacheliers STI2D, STL, STAV et STMG.
Le taux de réussite des bacheliers technologiques à l’université est faible, y compris dans une filière comme le droit, souvent choisie par les bacheliers STMG.
 

 

 

la voie générale

Par admin charles-de-gaullePublié le 11 févr. 2013 à 09:30 ♦ Mis à jour le 12 févr. 2015 à 11:23

 

La voie générale
Viser l'université ou une grande école
 
Les programmes de cette voie vous dotent d’une solide culture générale, de bonnes capacités d’expression écrite et de méthodes de travail utiles pour suivre des études supérieures. L’université (hors IUT) représente le principal débouché des bacheliers généraux puisque 53 %* d’entre eux s’y inscrivent.
 
Les 3 séries et leurs points forts
 
Au sein de cette voie, vous choisissez une « série » en fonction de vos centres d’intérêt, des matières dominantes et des poursuites d’études que vous envisagez. On distingue 3 séries :
·     la série économique et sociale (ES), centrée sur les sciences économiques et sociales. Les mathématiques, l’histoire-géographie et les langues vivantes y tiennent une place important
Cette série prépare plus particulièrement à des poursuites d’études dans les domaines de l’économie, de la gestion, du droit, des sciences politiques, du commerce ou encore des sciences humaines ;
 
·         la série littéraire (L), essentiellement centrée sur les lettres et sciences humaines (français, littérature, philosophie, langues, histoire-géographie), éventuellement sur les arts. Elle permet de développer des compétences d’expression, de réflexion et d’imagination.
Cette série prépare surtout à des poursuites d’études dans le domaine des lettres, des langues, des sciences humaines, du droit et des arts ;
 
·        la série scientifique (S), centrée sur les disciplines scientifiques (mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, sciences de l’ingénieur ou écologie, agronomie et territoires…). Elle développe des compétences scientifiques en s’appuyant notamment sur des démarches expérimentales.
Cette série prépare à des poursuites d’études dans les domaines des sciences et des technologies ou de la santé, à l’université ou en école d’ingénieurs.
 
Les « profils » des séries générales
Au sein de chaque série se dégagent des « profils » d’études différents qui permettent d’affiner la dominante choisie. Par exemple : mathématiques, informatique et sciences du numérique en S ; sciences sociales et politiques, mathématiques en ES ; langues ou arts en L...
Le meilleur profil est celui qui permet d’accroître vos compétences dans une matière où vous vous sentez à l’aise et, du coup, d’obtenir votre bac dans les meilleures conditions !
Mais il faut aussi penser l'après bac. Le choix du profil renforce le poids d'une des disciplines majeures ou vous engage dans une nouvelle. Cet investissement personnel doit être en cohérence avec votre projet : choisir art en filière L est logique pour qui veut s'engager dans une licence d’arts plastiques.
 
Après un bac général
Les choix de poursuites d’études sont diversifiés. Vous pouvez : intégrer une filière universitaire (droit, mathématiques, histoire, philosophie…) pour 3 à 5 années d’études.
En principe, un bachelier peut s’inscrire dans n’importe quelle filière. Mais, dans les faits, il est très difficile de réussir dans une filière scientifique, par exemple, quand on possède un bac L (même avec le profil mathématiques) ;
 
Taux d'inscription des bacheliers généraux dans l'enseignement supérieur
 
 
Établissements
 
Bac L
 
Bac ES
 
Bac S
Université (hors IUT)
65 %
50 %
49,5 %
IUT
2 %
12 %
12,5 %
STS
11 %
11 %
6,7 %
CPGE
8 %
6 %
19,3 %
Écoles et formations d’ingénieurs (y compris prépas intégrées)
 
0 %
 
0 %
 
5 %
Écoles de commerce, gestion, vente, comptabilité
0,7 %
5,3 %
1,8 %
Écoles  d’architecture
0,2 %
0,3 %
1 %
Écoles d’art
4 %
1 %
0,7 %
Écoles paramédicales
0,5 %
1 %
1,2 %
Écoles du social
0,3 %
0,3 %
0 %
Formations et autres écoles de spécialités diverses
4 %
4,4 %
%

 

 

• Intégrer une classe préparatoire(scientifique,économique ou littéraire) pour préparer les concours d’entrée dans les grandes écoles d’ingénieurs, de commerce, dans les écoles normales supérieures(ENS) ou à SciencesPo
•        intégrer une écoles pécialisée (dans le domaine du social, du paramédical, de la communication,du journalisme…) ou une école de commerce ou d’ingénieurs post-bac.Le recrutements e fait généralement sur concours pour 2 à 5 années d’études;
•        choisir des études courtes à visée professionnalisante en préparant unDUT, voire un BTS/BTSA qui se préparent en 2ans après le bac.Pour l’accès en BTS/BTSA, les candidatures des bacheliers technologiques sont examinées en priorité. 

 

INFO +
 
Les enseignements de spécialité des bacs généraux
> Bac S (scientifique)
-    Mathématiques
-    Physique-chimie
-    Sciences de la vie et de la Terre
-    Informatique et sciences du numérique
-    Écologie, agronomie et territoires (dans les lycées agricoles)
> Bac ES (économique et social)
-    Mathématiques
-    Sciences sociales et politiques
-    Économie approfondie
> Bac L (littéraire)
-    Arts
-    Langues et cultures de l'Antiquité (latin, grec)
-    Langues vivantes (LV3 ou langue vivante approfondie)
-    Mathématiques
-    Droit et grands enjeux du monde contemporain


 

 
 
 
 
 
 
 
 

 

Page 1 / 4 Page suivante > Dernière page >>

haut de page