En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Lexique radio avec exemple

Par admin charles-de-gaulle, publié le jeudi 24 mai 2018 16:26 - Mis à jour le mercredi 6 juin 2018 07:30
  1. La nouvelle :
  2. Le micro-trottoir : appelé aussi "vox pop" ou "sondage"
  3. L'Interview, l'entretien, l'entrevue :  
  4. Le portrait :
  5. Le reportage :
  6. Le dossier :
  7. L’enquête:
  8. La chronique radio:
  9. L'éditorial:
  10. Le billet :
  11. La revue de presse billet :
  12. Le divertissement :
  13. La fiction radiophonique :
  14. La publicité, la promotion :
  15. Le journal ou "bulletin d'information" :
  16. Le magazine :
  17. Le débat radiophonique ou table ronde radiophonique :
  18. La couverture d'événements :
  19. Le documentaire radiophonique : 
  20. Annone / désannonce :
  21. Angle :
 

 

 


 

La nouvelle :

Elle relate un événement, décrit une situation.

C'est le genre journalistique de base.

Un texte qui, à partir d'un événement, mets en scène les faits de la manière la plus efficace possible. Il répond aux questions fondamentales dites des 5W - Who, What, When, Where, Why

ou en français  : Qui? Quand? Où ? Pourquoi, Comment ?.

Il respecte en général la structure de la pyramide inversée : d'abord les faits les plus importants permettant de saisir l'événement (et capter l'auditeur), puis les faits mineurs qui apportent des éléments supplémentaires de compréhension.

Les brèves : une succession de nouvelles, des résumés de 15 à 20 secondes. Exercice qui peut se montrer difficile car faire court n'est pas forcément simple...

 

Le micro-trottoirappelé aussi "vox pop" ou "sondage"

Ce genre sert à illustrer un sujet et consiste à donner la parole à des personnes dans la rue. Il n'est pas vecteur d'information au sens journalistique du terme, mais vise plutôt à interpeler l'auditeur, le faire réfléchir, le faire sourire parfois, voire provoquer !  Du

point de vue technique : on ne diffuse pas forcément la question ou alors seulement son début, et elle est parfois juste suggérée par les réponses (grâce au travail de montage) 

Un exemple sur Arte qu'on peut analyser avec les élèves : "le micro- trottoir universel"

 

L'Interview, l'entretien, l'entrevue :  

Elle consiste à demander à des personnes d'exprimer ce qu'elles savent (des connaissances, interview d'information), ce qu'elles pensent (interview d'analyse ou interview de commentaire voire d'opinion), ce qu'elles ressentent (interview de description, d’impression) ...  Sur un sujet particulier qui peut être d'ordre personnel ou lié à l'actualité et pour laquelle ils ont des informations intéressantes ou une forme d'expertise.

Il existe aussi l'interview de personnalité pour promouvoir un fait exceptionnel, une réalisation, un succès de création...

Pour conduire une interview, il faut beaucoup la préparer en amont : choisir un sujet précis, trouver la personne qu'on pourra interviewer, faire des recherches sur le sujet et sur la personne avec qui aura lieu l'entretien, et surtout préparer ses questions en évitant le piège des questions fermées, trop attendues ou redondantes... (voire envisager par avance ses réponses pour être en mesure de rebondir, ajuster l'ordre de ses questions, improviser!).

Une fiche pratique pour mener à bien une interview   

 

Le portrait :

Genre plus complexe que l'interview, il met en scène un sujet (une personne, un groupe, une entreprise...) à l'aide d'anecdote ou d'interviews multiples.

Le texte peut reposer sur un entretien de la personne qu'on veut présenter, mais doit aussi aller plus loin au moyen des témoignages d'amis, de voisins, de témoins...

Des fouille d'archives ou des recherches variées donnent davantage à découvrir et à comprendre sur le sujet.

 

Le reportage :

C’est une forme de récit d'un événement ou d'une situation, qui privilégie le témoignage direct. 

Il s'agit de relater ce qu'on voit et ce qu'on entend. 

 L'accent n'est pas placé sur l'événement mais sur le contexte de la situation décrite ou de l'événement rapporté.

Le reportage doit pouvoir s'écouter comme une histoire : il est généralement constitué de ce qu'on appelle le papier-plus-son ou enrobé. 

Pour faire un reportage : il faut prendre des notes sur le contexte et l'ambiance ou sur les impressions générales pour mieux rédiger le papier ;

  •   Il faut enregistrer des sons et des ambiances sonores (bruits de fond, interviews de témoins, ou micro-trottoirs) ;
  • Il faut choisir un mode de transmission (en direct depuis le lieu du reportage ou en différé en faisant alterner sons sur place et commentaires enregistrés ensuite.  

La structure est celle d'une narration : on suit les faits selon leur succession dans le temps, on y trouve un préambule qui rappelle les faits, un point culminant, une question.

La conclusion varie selon l'objectif du reportage.

Exemple:

 

 

 

 

Le dossier :

Un texte ou un reportage (ou une série de textes et de reportages) pour donner une vue d'ensemble d'un sujet, d'un problème, d'une situation.

Le dossier met les éléments en relation et contient à la fois de l'interview, du reportage, de l'analyse, du portrait de personnages clés, de l'enquête...  On dit parfois d'un reportage qui va au fond des choses que c'est un dossier (parce qu'il repose sur une

analyse méthodique, s'appuie sur une démarche approfondie).

 

L’enquête:

Elle va plus loin que la nouvelle.  Au lieu de s'appuyer sur un événement porté par l'actualité, l'enquête voit le jour à l'initiative du journaliste. C'est lui qui crée la nouvelle, propose une problématique qu'elle soit liée ou non à l'actualité. Ce genre - qualifié de journalisme d'investigation- conduit le journaliste à explorer, fouiller, lever le voile sur des réalités parfois cachées, d'aller à la source pour éventuellement dénoncer, remettre en question...  L'enquête touche en général à des sujets sensibles et exige de la part du journaliste

 

La chronique radio:

C’est un format très libre, à la limite entre l'explication et le commentaire.

Il est consacré à un sujet ou un domaine particulier de l'actualité.

Il porte généralement su un champ spécifique de l'actualité (politique, sport, économie, science...).

La chronique est régulière : quotidienne ou hebdomadaire.

 Elle s'appuie sur différentes sources d'informations orales ou écrites ; c'est un propos amalgame où peuvent se mêler la nouvelle, des reportages ou des extraits d'interviews, une analyse et parfois des commentaires. 

C'est donc une lecture de l'actualité qui repose sur la personnalité de la personne à qui on la confie.

Exemple de chronique : "Ils ne savent pas", Chronique d'André Manoukian sur France Inter le 16/11/2015.
          Une semaine après les attentats à  Paris, une lettre d'amour à la culture arabe bafoué par "ceux  "qui ne savent pas"

 

 

 

L'éditorial:

C’est un texte d'opinion qui s'appuie sur une argumentation logique mais qui ne demeure pas impartial. C'est l'expression d'une opinion du commentateur mais aussi de la ligne éditoriale du média. Il en existe différentes sortes : éditorial d'information, d'explication, d'interprétation, d'argumentation, de combat, de type ironique, et l'éditorial qui détermine la ligne politique du journal.

 

Le billet :

C’est un court texte d'opinion, souvent humoristique ou qui présente de manière légère ou sarcastique un événement d'actualité, une idée nouvelle, ou un sujet d'intérêt commun. Ce sont des impressions, une réaction de l'auteur face à un événement ou une expérience.  Exemples : Le billet de François Morel sur france inter

 

ou celui de Sofia Aram sur France inter

 

 

La revue de presse :

C’est la comparaison de ce qu'on trouve dans les médias.

C'est le reflet des préoccupations de la presse.

C'est une exploration de ce qui se dit dans la presse pour nous conduire à une compréhension des différents points de vue ou des thèses qui s'opposent ou se ressemblent sur un sujet ou un événement.

Au passage, elle fait ressortir l'orientation politique de chaque média cité.

Comme il est impossible de tout lire, de tout écouter, de tout voir, la revue de presse propose donc un condensé des parutions pour nous permettre de prendre conscience de la pluralité des discours dans les médias.

C'est un exercice difficile et un des rares formats qui dépasse parfois 5mn.

Il demande beaucoup de préparation, de rapidité dans la lecture et l'écriture, ainsi qu'un suivi régulier et attentif de l'actualité sous toutes ses formes. 

Exemples :

La revue de presse de france culture

 

 

La revue de presse france inter

 

 

 

Le divertissement :

Les jeux, les émissions de variétés, les émissions d'humour ou de parodie, les "potins" sur le monde artistique ou sportif, la diffusion de compétitions sportives...

 

 

 

 

 

La fiction radiophonique :

ou "pièce radiophonique" ou aussi parfois "radio roman". Ce type de message est intéressant à analyser avec les élèves du point de vue de ses composantes. Il construit une narration, une image mentale, à partir de seulement trois éléments : voix + musique + bruits. En l'étudiant, et pourquoi pas en en faisant produire les jeunes, on travaille beaucoup l'analyse de l'image mentale.

Exemples : 

 

Pour fabriquer une fiction radio., il faut d’abord choisir le genre du feuilleton (drame, comédie, comédie dramatique...), rédiger un scénario, déterminer et trouver des objets pour créer une ambiance et des effets sonores, faire des essais qu'on teste sur des auditeurs, puis ajuster le scénario en fonction des retours des premiers auditeurs.

 

 

La publicité, la promotion :

pour convaincre et inciter les auditeurs à passer à l'action (d'un achat mais pas forcément), le message contient à la fois des renseignements et des éléments de séduction et s'efforce de mettre plus particulièrement un élément en évidence.  Le message publicitaire cible en général un public en particulier, il est court, il détient un slogan, et il mise sur des effets sonores (donc aussi de la musique, une voix adaptée au message et/ou un ton particulier).

 

 

 

 

 

Le journal ou "bulletin d'information" :

courte émission d'information sur l'actualité. L'ensemble des événements quotidiens et des actualités fortes doivent y être couvertes, incluant des actualités spécialisées (sports, météo, etc.).

En général, un journal de ce type par heure est diffusé sur une radio et il dure maximum 5 mn. Il comporte des informations très brèves (manchettes) préparées par des journalistes qui font leur enquête ou s'alimentent auprès d'une agence de presse ou une salle de rédaction commune. Un bulletin ou journal de ce type un peu plus complet et donc plus long est aussi proposé en général au début de chaque grande période de la journée (matin, midi, fin d'après-midi ou soirée). Les titres d'actualité, la nouvelle ou le flash info : c'est la première annonce très brève des informations qui seront ensuite traitées de manière plus approfondie dans le journal ; c'est .la vitrine du journal, avec des titres percutants sans être racoleurs...

 

 

 

 

Le magazine :

Émission périodique qui peut être construite sur un sujet ou une thématique, ou sur une diversité de sujets. Elle fait appel à des modes de présentation divers : chroniques, interviews, reportage, billet, débat...et alterner entretiens en studio et en extérieur. Ses sujets sont en général très près de l'actualité du moment, ou font référence à des événements liés à l'actualité immédiate. Les informations que ce type d'émission véhicule se veulent concrètes, pratiques.

 On y intègre :
           - Les émissions qui se penchent sur l'actualité :

 

 

 

 

 

 

Le débat radiophonique ou table ronde radiophonique :

Une réunion-débat ou une rencontre entre citoyens pour discuter, échanger et partager des opinions  sur un thème, une nouvelle d'actualité...  Il faut d'abord se pencher sur le sujet qui est analysé puis donner la parole à des invités choisis en amont (arbitrer et distribuer la parole aussi). Exemple : Du grain à moudre sur France culture.

 

 

La couverture d'événements :

C'est la transmission littérale d'une manifestation sociale, sportive, politique... en général en extérieur et en direct. On parle de retransmission quand il y a un montage et des textes d'encadrement. Exemples : conférences, discours...

 

 

Le documentaire radiophonique : 

Émission informative fondée sur des documents, des faits enregistrés. Il traite les sujets dans une perspective plus large que le magazine et se construit à partir d'un scénario. Il dépend de la sensibilité artistique et créative du documentariste et prend ses racines dans l'audiovisuel.  Affaires sensibles sur France inter, Sur les docks sur France culture, les documentaires sonores sur Arte radio.  Le documentaire radio a une identité floue cf "le documentaire radio en quête d'identité"

 

Annonce / désannonce :

On utilise ces termes en ce qui concerne particulièrement les pauses musicales. En faisant le flux par exemple, on annonce le morceau :

«restez avec nous sur Delta Fm, dans la seconde partie de l'émission nos invités aborderont le thème de [...] mais avant cela, on retrouve Georges Brassens :
''L'Auvergnat'' ». De la même manière, on désannonce le morceau : « C'était Georges Brassens qui chantait [...] enregistré en 1965 ». On  annonce ou désannonce aussi une rubrique, un invité, etc.
Les annonces / désannonces s'intègrent naturellement dans le flux.

 

Bobine :

Enregistrement réalisé avant le direct avec un appareil enregistreur ou en studio. Désigne tous les morceaux de musique, interviews, micro-trottoirs... préparés à l'avance et qui sont lancés par le technicien pendant le direct.

Ils doivent apparaître clairement dans le conducteur (souvent sous forme abrégée : BOB)

 

Qu'est-ce un angle:

Tous les jours, les médias concurrents traitent les sujets importants. Sur un même sujet chacun peut constater que le résultat est différent d’une radio à l’autre. Tout dépend de l’angle choisi pour traiter le sujet. Si l’angle est bon, le reportage va intéresser. 

L’angle : une réponse aux contraintes pratiques du métier de journaliste.

Il est impossible de donner toutes les informations dans un papier d’une minute. Le journaliste radio assume cette contrainte et la transforme en atout. Le choix d’un bon angle compense le délai limité imposé à votre reportage. Rien ne vous interdit de traiter votre sujet sous deux angles différents : de proposer un des angles au journal du soir et le second au journal du lendemain matin.

Quand déterminer l’angle d’un sujet ?

Le moment pour choisir un angle de traitement d’un sujet, c’est la conférence de rédaction : comment on va traiter chaque sujet, qu’est ce qui intéresse les auditeurs dans ce sujet, qui sont les bons interlocuteurs pour une interview ? La meilleure façon de répondre à ces questions, c’est de les discuter en équipe pendant la conférence du matin.

Exemples d’angles.

Prenons un sujet d’actualité : un incendie fait rage dans un quartier de votre ville, les maisons et les commerces sont en flamme.

Voici quelques exemples d’angles possibles :

1er angle : Envoyer un reporter sur place qui nous appellera dans le journal pour décrire l’incendie. Traitement : un papier en direct par téléphone.

2ème angle : Faire un bilan matériel et humain : combien de morts, de blessés, comment s’organisent les secours, combien de rues, de maisons sont touchées, etc. Traitement : un extrait d’interview d’un responsable.

3ème angle : Expliquer ce qui s’est passé. Quand et où le feu a démarré ? Pour quelle raison ? Est-ce un incendie criminel ou accidentel ? Traitement : un papier dans le studio.

On peut choisir parmi de multiples angles. On peut traiter plusieurs angles pour varier les reportages d’une édition à l’autre. Si l’évènement est très important, on peut lui consacrer plusieurs angles dans une même édition et constituer un dossier.

Le principe s’applique à tous les évènements, politique, culture, économie, sports (papiers d’avant match, sons d’avant-match, compte-rendus d’après match, interviews de joueurs, entraîneurs, papier d’analyse…).

Même chose pour un procès : papier de rappel des faits, présentation de l’accusé, papier résumant la séance, enrobé avec sons des avocats des deux parties…